Asperges « à la papa »

portrait_Corinne_small

Dans la recette du Poulet basquaise, je vous avais parlé de mon papa.
La recette d’aujourd’hui est une jolie pépite que je tiens de lui.
Comme c’est la deuxième, je considère que l’on peut parler de « collection ».
Maintenant il me faut trouver un titre à cette catégorie, pourquoi pas « recette à la papa ».
Pas trop ronflant, et sympathique… mais

je suis un peu ennuyée, et je me permets exceptionnellement de solliciter votre avis.
J’hésite beaucoup sur le logo de la nouvelle icône « recette à la papa ».
D’habitude tout se règle en interne, dans les locaux de notre filiale France.
C’est entourée de toute mon équipe que je devrais être en train de réfléchir.

Sauf que, la chargée de communication est partie en vacances, laissant une pile de dossiers et de recettes toutes plus géniales les unes que les autres en attente.

Mon directeur de la publication est actuellement en partance pour des vacances survivalistes au Costa-Rica. Il m’a fait la promesse de revenir, estimant que pour lui, l’aventure Paquerite va au-delà de toutes les expériences extrêmes qu’il ait eu à vivre.

L’équipe du marketing au complet, coule des jours heureux en Mayenne (il est question d’un super Gîte de France « À l’ombre des poiriers » à St Denis du Maine).
Au programme : chaises longues, ballades « champestres », marchés gourmands, bon air et gentillesse…

Vous l’avez compris, tout ce que l’équipe de Paquerite compte de matière grise, est actuellement aux prises avec des poignées de valises, et des anses de sacs à dos.
J’aurais adoré compter sur notre armée de stagiaires zélés, mais elle m’a été soufflée par la concurrence avec force promesses de salle de sport, flippers, baby-foot, siestes et matcha-latte à volonté…

Je compte sur vous pour me donner votre avis, laissez votre vote dans la rubrique commentaire. MERCI !

    OU         à vos claviers !

P.S : merci au graphiste-photographe, il est le seul sur lequel je peux toujours compter.

Corinne Bellocq

Ingrédients pour 2 personnes :              NIVEAU   

plein de pointes d’asperges, disons une bonne quarantaine (définir une quantité est assez compliqué, quand on aime on ne compte pas)
3 ou 4 cuillères à soupe d’huile d’olive (si vous voulez vraiment faire « à la papa », doublez la dose d’huile)
une belle pincée de sel
une belle pincée de piment d’Espelette en poudre
une noix de gingembre frais râpé
une pointe de paprika

Préparation :

Pelez les pointes d’asperges. Réservez.
Dans une belle poêle, versez l’huile, faites chauffer à feu vif.
Quand l’huile est chaude, jetez les asperges crues et remuez régulièrement à l’aide d’une cuillère en bois.
Salez, Espelettez, vous devez obtenir une jolie coloration sur vos asperges.
Faites cuire à feu moyen environ 15 minutes, afin que vos asperges conservent un côté croquant.
Dès que cuites, versez dessus le gingembre râpé et le paprika, remuez.
C’est prêt. Servez bien chaud !

Conseil :

Ce plat tout simple s’accommode bien d’une omelette nature et d’une salade verte finement assaisonnée.

Note :

Les propos contenus dans l’article en préambule de la recette sont purement fictionnels.
Personne n’a osé partir en vacances.

Laisser un commentaire