Les « dunettes » du Pyla

portrait_Corinne_small

Depuis environ l’éternité, une géante s’endort sur les rives intranquilles du Bassin-d’Arcachon.
Son indolence la pousse à rêvasser dans un lit toujours bien défait.
Nuit et jour, elle se contente et recueille les caresses habiles d’un vent qu’on dit chahuteur.
Passive, elle s’expose, laissant au promeneur solitaire, le plaisir de parcourir ses courbures en silence…
Comme elle ressent et comprend tout du dedans, le vent ne prévient jamais quand il entre dans sa chambre d’or.
La promise est blonde, et se repose au pied d’une épaisse forêt de pins odorants.
Dès que l’été revient en chantant, les sylvestres entonnent à l’unisson une harmonie de craquements faisant taire un moment des armées de cigales musicales et s’agrandir le temps de la sieste.
Cette géante est-elle une ourse venue du ciel ?
Voyez comme son épine dorsale s’érige dans les nuits atlantiques, libérant parfois de sourds grondements du fond de sa tanière aux parfums d’alios.
Personne ne la possède, elle vous possède.
La lune et le soleil se disputent son héritage et font briller la trace mortelle des milliers de petits pas venus défier l’ogresse.
Et parce que les humains ont ce pouvoir d’oublier, la géante sait qu’il lui faut revenir chaque jour.
Pleine et entière, elle puise sa beauté dans l’éphémère d’un présent en mouvement.
Corinne Bellocq


Ingrédients pour environ 12 « dunettes du Pyla » :     NIVEAU    

250g de farine blanche T65 ou complète T110 (comme sur la photo)
1/2 sachet de poudre à lever
5 jaunes d’œufs + 1 jaune pour la dorure
100g de sucre de canne en poudre
une pincée de sel fin
160g de beurre doux à température ambiante
du sucre glace pour la décoration finale

Pour le fourrage:
50g de pignon de pin
1 c. à c. de sucre de canne en poudre
2 c. à c. de rhum brun
1 pincée de vanille en poudre

Préparation :

Dans une jatte versez la farine, le sel, le sucre, le beurre (coupé en petits dés), les 5 jaunes d’œufs, la levure et malaxez le tout du bout des doigts afin d’obtenir une jolie pâte sablée.
Réservez.

Pour le fourrage, faites légèrement « toaster » les pignons dans une casserole posée sur feu doux, en veillant bien « au grain » afin que cela ne crame pas !
Vos pignons sont finement dorés, ôtez la casserole du feu, ajoutez la cuillère à café de sucre, le rhum et la pincée de vanille, mélangez.
Dans un petit hachoir versez vos pignons assaisonnés et ajoutez 50g de votre pâte à biscuits que vous avez réservé. Mixez grossièrement le tout.

Suivez le portfolio pour la réalisation de vos biscuits.
Je prends une boule de pâte, j’aplatis, j’ajoute un peu du fourrage, je referme, et je forme une jolie dunette.

Vos dunettes sont terminées, stockez-les au frais pendant une heure.

Au bout de 45 minutes préchauffez votre four à 180°C th6.
Avant d’enfourner, battez le jaune d’œuf et badigeonnez-le sur toutes les « dunettes ».

Votre four est chaud, vous pouvez enfourner les « dunettes » pour 25 minutes de cuisson.
Dès que cuites, laissez-les refroidir. Puis au moment de servir, saupoudrez de sucre glace. C’est prêt !

Conseil :

Avec les blancs d’œufs, pourquoi ne pas en profiter pour réaliser des financiers ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *