Niniche de Bordeaux

Il est 18h, nous sommes vendredi.
Rien à écrire.
Les niniches qui sont un rempart à tous les défis maillot de bain ont raison de ma volonté et de mon imagination.
Je prépare la recette, j’enfourne, mais qu’est ce que je vais bien pouvoir vous raconter ?

Je décide d’une pause, j’espère l’idée qui fera sourdre les mots.
Je glisse dans mon lecteur DVD « Dans les forêts de Sibérie », film inspiré du livre de Sylvain Tesson. Je viens justement de terminer le livre.
Ce film nous plonge immédiatement, mon canapé et moi-même, dans l’immensité des steppes de Sibérie, un brouillard très épais tombé des montagnes nous engloutit instantanément.
J’avance maintenant avec la plus grande peine. Je m’accroche à la volonté de ne pas perdre du regard la cabane en bois plantée tout en haut du lac Baïkal. Elle est mon seul salut dans ce déluge de vents glaciaux et de tempête de glace. Je remarque la trace de mes pas dans la neige, et m’accroche à l’espoir de retrouver bien vite ma lilliputienne de planches.
Je l’entends ma cabane, elle chante dans le vent et laisse l’air furieux siffler entre ses voliges sèches.
Je l’entends ma cabane, elle chante encore pour tous les esprits de la forêt, et mon âme chavire, elle croit entendre le lac trembler de voir revenir le printemps.

À cet instant le personnage de l’écran dit: « Je suis venu ici pour me rapprocher de ce que je ne connais pas : le froid, le silence, la solitude, l’espace. »
Ouf, je m’étais assoupie.

Corinne Bellocq
Ingrédients pour une trentaine de bouchées fondantes :    NIVEAU 

200g de beurre doux (plus un peu de beurre pour beurrer le plat)
200g de sucre
1 grosse cuillère à soupe de farine blanche type 65
4 œufs frais
200g de chocolat noir 70%

Préparation :

Ce gâteau se prépare la veille de la dégustation. Il nécessite de passer une nuit au réfrigérateur.

Dans une casserole portée à feu doux, disposez le beurre en dés et le chocolat grossièrement cassé. Laissez fondre et remuez de temps en temps. Réservez dès que fondus.

Dans un cul-de-poule versez le sucre, la farine et les œufs. Battez le tout vigoureusement et mélangez intimement. Ajoutez ensuite le mélange chocolat-beurre, et fouettez encore.
Votre appareil à « niniche » est prêt.

Préchauffez le four à 180°C th.6.

  • Si vous faites dans un plat, choisissez deux plats (un grand et un plus petit). Dans le grand plat versez de l’eau, ce sera le bain marie.
    Dans le plus petit, beurrez les parois puis versez la préparation chocolatée.
    Enfournez pour 30 minutes.
  • Si vous faites cuire dans des petits moules: prenez un grand plat, versez de l’eau, ce sera le plat du bain marie. Disposez votre empreinte en silicone, versez la préparation dans chacun des petits moules, mais en veillant à laisser une marge, afin que cela ne déborde pas.
    Enfournez pour 25 minutes.
  • Quand vos gâteaux sont cuits, laissez-les refroidir à température ambiante, puis glissez-les au frigidaire une nuit. Le lendemain vos gâteaux sont plus facile à détailler ou à démouler. La dégustation risque d’être mémorable.
    Si la joie est trop intense, faites une feu au jardin et jetez y vos maillots de bain !

    C’est prêt!



2 commentaires Ajoutez le votre

  1. Sylvain L dit :

    Lecture et levure…deux bonnes raisons de se régaler

    1. corinne dit :

      Je vous souhaite un peu de temps pour la réalisation de cette recette , vous constaterez que la gourmandise surpasse intensément le bonheur de la lecture.
      Merci beaucoup Sylvain !!

Laisser un commentaire