Chaffre

Chaffre
J’ai la très grande chance d’avoir grandi sur le Bassin d’Arcachon.
Tout près des épaisses forêts du Pyla que mes aïeux (alors résiniers *) entretenaient avec courage en les débarrassant des arbres morts, des hautes herbes, ronces et fougères…

Très tôt, j’ai été charmée par une coutume locale, celle des « chaffres ».
Un chaffre est un mot gascon, c’est un surnom que l’on vous attribue, qui vous qualifie et qui devenant héréditaire peut même vous survivre.
Je ne vous ferai pas tout l’historique de la chose mais sachez tout de même que cette tradition remonte au XIième siècle et que le chaffre est à 99% attribué à des hommes ou des garçonnets.

Une anecdote, un évènement, une manie, un signe distinctif , un lieu-dit et vous voilà affublé d’un mot ou d’un adjectif qui vous signe vous et votre potentielle descendance à tout jamais.

Je ne résiste pas à la tentation de vous en donner quelques exemples.
– Mon préféré demeure « Poussière ».
Pourquoi Poussière ?
Parce que cet homme que tout le monde connaissait dans le village, et qui trainait toujours les pieds, laissait derrière lui un nuage de poussière…
– « Cadre »… parce que le nom de famille de ce monsieur est Mr Portrait.
– « Caramel » parce que cet homme a le teint hâlé, été comme hiver.
– « Coudiche » se dit d’un élégant portant fier catogan.
– « Le Mexicain » était le coiffeur local des petits vieux du village.
Pourquoi le mexicain ? Pas de réponse.
Souvent l’explication se perd dans la nuit des temps, les personnes qui héritent du chaffre n’ont pas obtenu tout le mystère du nom.
Je passe les « Blanquette », « Bichon », « Banane », « le Baron », « Trois pattes », et « Chay ** » à qui il manquait vraisemblablement quelques dents….

J’ajoute à ma liste :
– « Pirate » qui avant lui eut un papa que l’on appelait déjà Pirate.
– « Petit poteau » fils de « Grand poteau », titre historiquement gagné sur le terrain rugbystique à ferrailler contre les joueurs du village voisin.

Mon oncle René était qualifié de « Dudul » à la Teste de Buch et passait sous l’enseigne « Nazol » dès qu’il franchissait sa forêt natale de l’Eden au Pyla.
Pour finir mon grand-père portait le chaffre de « Napoléon ».
Je pensais que c’était à cause de son bon caractère.
J’ai appris aujourd’hui que c’est suite à un bras cassé. Le bras sanglé par une écharpe en flanelle, il rangeait simplement sa main dans l’entrebâillement de sa chemise.
Comme il devait avoir faire allure, sorte d’aristocrate perdu dans la lande qui par un simple geste s’est fait accrocher un illustre nom à sa toute petite histoire.

Et vous, vous connaissez- vous un surnom, votre région use-t-elle de sortes de chaffres ?

Corinne Bellocq

* Résinier ou gemmeur : souvent des hommes qui extrayaient la gemme ou résine des pins. Le gemmeur récoltait la résine et le résinier la transformait.
Le plus souvent leur travail consistait également à entretenir les forêt afin de lutter contre les ravages des feux estivaux.
** Chay: prononcer chaï, mot gascon qui désignent les dents.



22 commentaires Ajoutez le votre

  1. Marie-Anne K dit :

    Corinne bonjour,
    Vraiment intéressant ton article, encore une chose que j’ignorais, les chaffres.
    Par chez nous, on appelle cela, les noms jetés qui sont des surnoms ou sobriquets donnés dans les villages.

    Exemples :
    Ches baudets d’Estaires : allusion au fait que les païens ont mis un âne dans le confessionnal de l’église .
    Ches fricalés ou ches frigalettes d’Ficheux (les habitants mangeaient du poumon qui est un plat du pauvre).

    Merci de ton partage… Bonne journée !

    1. corinne dit :

      Très interessant, « les noms jetés », comme un sort qui colle à la peau !
      Merci pour ton illustration du propos, c’est un enrichissement pour nous tous 😉
      Bonne journée

      1. Marie-Anne K dit :

        Corinne merci beaucoup, tu es très encourageante… J’ai parfois le trac de la feuille blanche pour les commentaires
        Bonne fin d’après midi à toi !

        1. corinne dit :

          Les commentaires devraient être une sorte de règle d’or, un nécessaire « bonjour, je viens de passer chez vous, merci pour la visite et le plaisir que je viens d’en retirer ou pas!! »
          Sincèrement

        2. corinne dit :

          Les commentaires devraient être une sorte de règle d’or, un nécessaire « bonjour, je viens de passer chez vous, merci pour la visite et le plaisir que je viens d’en retirer ou pas!! »
          Sincèrement
          Corinne

          1. Marie-Anne K dit :

            Oui, tu as raison, lorsque je commente chez certains blogueur, je ne sais pas si je dois poster des formules de politesse ou pas. D’emblée, je ne vois personne d’autres le faire ou rarement. Merci Corinne pour ta fidélité !

          2. corinne dit :

            Avec joie !

          3. corinne dit :

            Tu sais il m’arrive souvent de laisser des commentaires qui restent sans suite…
            C’est impoli.
            Je mets ça sur un possible mépris.
            Pour la fidélité, avec joie !

  2. Ben. Mason dit :

    Je ne connaissais pas cette sympathique coutume des chaffres, c’est vraiment très original, surtout le côté héréditaire du surnom. Certains de ces surnoms sont vraiment très drôles.😄
    Il existe bien des régions françaises où l’on surnomme les gens mais le surnom fini par disparaître avec eux.

    Belle tradition que je vous souhaite de préserver de génération en génération dans ce beau pays gascon.

    Benjamin

    1. corinne dit :

      J’en ai de bien plus drôles mais ils sont très moqueurs…
      C’est une tradition qui malheureusement se perd dans la nuit des temps.
      Merci pour ton commentaire et heureuse de t’avoir un peu fait rire après ton article qui fait très justement rager !
      Bonne journée Ben

  3. chchshr dit :

    Belle tradition. Chafre

    1. corinne dit :

      Pleine de poésie assurément.
      Le comble est que bien souvent on en oublie le nom de famille pour ne retenir que le chaffre.
      Poésie des lieux et des hommes.
      merci pour votre commentaire
      Bonne journée

      1. chchshr dit :

        Comblé je suis

        1. corinne dit :

          Adorable 😉

  4. Tu m’apprends quelque chose, je n’ai jamais entendu parlé des chaffres pourtant j’ai passé un grand nombre de printemps et d’étés sur le Bassin d’Arcachon, j’ai même vécu quelques années à Audenge. 🙂

    1. corinne dit :

      Incroyable, j’apprends quelque chose à une ex-arcachonaise !
      Les chaffres sont le terrain de jeu d’une poignée de personnes très endémiques , c’est comme les kangourous pour l’Australie.
      En gros, ils n’ont jamais quitté leur village et la famille est installée depuis des générations.
      Mon père a un chaffre (« le shérif »), pas moi, sûrement parce que je suis une fille…
      On m’appelait « La sorcière » mais dans ma famille on appelait toutes les filles « La sorcière ».
      « Witch » vient de « Wit » esprit, sagesse
      Sûrement un aveu de sagesse 😉

      1. Sorcière, c’est bien. Il en faut dans ce monde. On manque considérablement de sagesse 🙂

        1. corinne dit :

          Cruellement !!

        2. corinne dit :

          Cruellement!!

  5. Ashley dit :

    Thank you for this, it is a wonderful tradition. I do not know if it is a strong tradition here but someone with the last name of ‘Miller’ would usually be called ‘Dusty’. There are others but I will have to think on this subject. The picture of the little boats is lovely!

    1. corinne dit :

      Hello Ashley,
      I am so happy that you have the curiosity to look at this word !!
      « Chaffre » is a word localized strictly to the region of southwestern France. They are found in the Médoc near Bordeaux, on the Bassin d’Arcachon and certainly in the Landes.
      I find it adds poetry to life, except when they become humiliating (which unfortunately happens sometimes …-
      My father, for example, is the Sheriff in his village, because he was a police officer;).
      I’ll drop you a piece of article that I just found !!!
      I thank you for your comment and the example you set, you see the human being can not help but always put his two cents everywhere;)
      Happy reading and big kisses from home
      Tomorrow I’m doing a very small article to suggest that everyone vote for my articles on Little Red Riding Hood;)
      I count on you !!!

      « The word chaffre is not found in dictionaries such as » The large dictionary of letters « in seven volumes or » The large encyclopedic dictionary Larousse « in fifteen volumes, nor in Robert dictionaries, in particular » The historical dictionary of the language French « , nothing on Google either …
      Fortunately, we find a definition in « Le Grand Fargnas » by Guy Suire, a brief description of the Girondin language, where it is indicated: « Chaffre »: Nickname, nickname. Maybe from English to chaff, « to make fun of ». It would then be one of the few words left over from the three centuries of English presence. However, the word exists in Gascon. Yesterday, still somewhat today, people were better known by their nickname than by their last name. A physical detail, an appearance, a profession or even an origin, heated up more quickly than the baptismal font. It was even like inheritance.

      Examples of chaffre: la ripe (the carpenter), ganivette (the butcher), tit legs (someone slender), thin loaf (« flat » woman), bouffiole (a big one) … « .
      Strong kisses
      Corinne🌺🌷🌹🥰

    2. corinne dit :

      I don’t know if you received my last message, sometimes my blog drives me crazy
      The boats are « pinasses », typical boats from the Bassin d’Arcachon
      http://www.dubourdieu.fr/la_gamme/pinasse/
      Just splendid but quite expensive
      Bisous Ashley !!!

Laisser un commentaire