Merci

J’admire cette femme qui avait mis sa voix au service des plus grandes plumes, Léo Ferré, Boris Vian, Serge Gainsbourg, Roda-Gil, Brel…

Serge Gainsbourg disait d’elle et de Catherine Sauvage, qu’il ne pouvait rêver de meilleures interprètes pour ses textes et sa musique « car toutes deux comprenaient ce qu’elles disaient. »

Elle était la messagère des poètes.
Il y avait dans les inflexions de la voix de Greco, de la grâce, de la sensualité, beaucoup d’intelligence et l’âme d’une immense artiste.

Merci Madame Juliette Greco.

Christophe Miossec/Gérard Jouannest

3 commentaires Ajoutez le votre

  1. Aldor dit :

    Aurais-je été un autre interprète de Serge Gainsbourg que j’aurais été un peu fâché de son commentaire.

    1. corinne dit :

      Je t’accorde que cela semble bien maladroit dit comme ça, mais j’ai encore le souvenir de cette interview.
      Je l’avais entendu à la radio et je m’étais empressée de l’enregistrer sur cassette (rires).
      Dans cette interview, il avait la voix pleine de gratitude, il était jeune, et je pense que ces deux messagères l’éblouissaient totalement par leurs capacités à s’approprier et à exprimer le plus brillamment la vision de l’artiste.
      Dans la voix de Gainsbourg l’émotion et la reconnaissance étaient palpables.
      C’est d’ailleurs ce jour là que j’ai entendu pour la première fois « Les goémons » par Catherine Sauvage (magnifique version que je t’invite à aller écouter)
      Je te souhaite une excellente journée.

  2. Swannaëlle dit :

    Un bien bel hommage pour une grande artiste 🌹belle journée à vous

Laisser un commentaire