Une cabane pour des fées

Avertissement.
Si vous ne croyez pas aux fées, cet article peut heurter votre sensibilité…

Dans un article précédent je vous avertissais de notre projet de vous proposer des conseils sur la construction de cabanes de fées.
L’idée est de vous permettre d’approcher d’un peu plus près le Merveilleux.

Avant de commencer, je préfère immédiatement lever un doute.
Bien sûr, les fées se passent bien de nos interventions pour adoucir leur vie. Bien sûr, elles savent mieux que nous reconnaître la beauté en toutes choses.
Elles n’attendent pas que la forêt se couvre de tout l’or de l’automne pour mesurer leur chance d’habiter ce monde.
Les fées sont capables de s’accommoder de toutes les richesses environnantes, comme s’abriter au creux d’un arbre, discuter à l’ombre généreuse d’un catalpa, se reposer sur une branche en humant la fraîcheur odorante d’un jeune citronnier…
Elles aiment aussi beaucoup observer notre monde et plus particulièrement elles aiment nous observer rêver.
Quand vous entreprendrez de construire des cabanes de fées, ne soyez pas étonnés de voir courir autour de vous des fumeroles opalescentes.
Ce sont les fées qui d’avance se réjouissent de contempler votre âme d’enfant à l’ouvrage.



Les fées n’exigent rien et sont extrêmement sensibles aux intentions.


La récolte des matériaux:
Prenez le temps mais plus que tout prenez le plaisir d’observer autour de vous tout ce qui vous est donné. Au moment de la cueillette, soyez strictement dans le cœur, ne prélevez que ce qui vous émeut, ne cueillez que ce qui fait sens.
Sur l’image d’entête d’article il y a un peu de tout, des aiguilles de pins, des branchages fins, moyens et épais, de la mousse, des écorces de pins, des pommes de pin rongées par les écureuils, des fougères brunes et vertes, de la bruyère…

Le petit matériel:

outils

Je vous propose quelques outils qui peuvent être très utiles.
Personnellement je n’ai utilisé que les couteaux pour couper le raphia et la le petit sécateur pour les branchages et la bruyère.
Le marteau et la perceuse interviennent pour les implantations d’escaliers, mais nous y reviendrons dans un autre article.
Le raphia quant à lui est indispensable, il vous fera économiser des tracasseries pour la solidité de votre demeure féerique.

Construire:
Bien centré dans votre cœur avec l’ardeur d’un apprenti charpentier commencez la construction, en plaçant les gros branchages en guise de fondations. Le raphia consolidera à merveille tous les éléments par de savants petits nœuds dont je vous laisse le secret plaisir d’expérimenter.

Au mieux de votre inspiration du moment, commencez à disposer une sorte de charpente en forme d’arrêtes pour accueiller les écorces qui formeront le toit. Alignez des branchages, déposer de la mousse au cœur de la cabane pour assurer le confort et un repos de qualité.

Remarque:
Même dans une maison de fée le confort a son importance.
Il faut savoir que les fées s’adonnent pendant des heures à de longues séries de palabres, se racontant rieuses toute l’éternité de leurs folles journées, en dégustant de délicieux biscuits.

Intérieur de la salle commune des palabres

Poursuivez sans rien en attendre, ainsi fait, vous ferez grandir dans les yeux des fées qui vous observent en silence, tout un océan de gratitude.
Voilà, c’est terminé, laissez vous envahir par le bonheur diffus que vous procure cette étrange démarche.
Sachez l’accueillir, c’est une grâce.
Vous venez de toucher en vous des sentiments oubliés de la même étoffe que la candeur, l’espièglerie, la naïveté, l’insouciance.
Si vous vous sentez observé(e) par les promeneurs, ignorez leurs regards et leurs possibles interrogations ou jugements. Soyez strictement dans la joie du don, dans la sincérité de votre intention.

La cabane aux fées, avec une terrasse, un toit de bruyère, de mousse et d’écorce, l’isolation est assurée par l’épaisse couche de fougères et pour les longues soirées hivernales, nous avons déposé à droite sur la photo un fagot de branchages bien secs.

Permettez que je vous exprime une dernière recommandation.
Lorsqu’au gré d’une promenade en forêt vous croisez une cabane aux fées, passez en silence et soupirez de bonheur pour les poètes qui œuvrent à dessein pour faire s’agrandir le monde en plus Merveilleux.

Corinne Bellocq©2020
Photos de moi bien sûr puisqu’elles sont totalement ratées 😉
J’ai une excuse la batterie de l’appareil photo était vide, donc j’ai fait les photos avec mon portable…peut-être une farce des fées.

Comme intermède musical, le cantique Scarborough Fair interprété par Dan Avidan et Super Guitar Bros
Ce cantique est un standard très apprécié des fées dans tous les coins du monde et le clip est sublime...

26 commentaires Ajoutez le votre

  1. M@rie CK dit :

    Agréable balade matinale aux pays de fées. Merci Corinne pour cette leçon de vie. Votre cabane aux fées me rappellent l’insouciance de mon enfance. Mais surtout qu’il faut éternellement continuer à croire à tous les possibles.

    1. corinne dit :

      Exactement, les fées sont entrées dans ma vie grâce à ma vieille amie Agnès.
      Elle me racontait qu’elle écrivait des lettres à sa fille quand elle était petite, prétendant que ces lettres étaient écrites par des fées.
      C’était pour elle un moyen de faire passer des messages de vie et d’amour.
      J’avais trouvé ça tellement beau…
      Bonne journée Marie et merci pour votre commentaire
      Corinne

  2. gabychops dit :

    As always, beautiful, inventive and original, a fable for grown-ups.

    Thank you.

    Joanna

    1. corinne dit :

      It’s a pleasure Joana,
      We need to dream and sometimes it’s possible to give dreams a form, to become a dream architect .
      Thank you for your kind comments
      Corinne

  3. Swannaëlle dit :

    Coucou Corinne, magnifique cet article, et les photos je ne les trouve pas ratées du tout ! Que j’aime les fées et tout cet imaginaire envoûtant ! C’est vrai qu’il y a, pas loin, la forêt de Brocéliande 😉😉😉 et tous ses petits lutins … bon dimanche à toi et merci 😘🌹

    1. corinne dit :

      Merci Swannaëlle,
      Nous sommes allées en forêt avec ma fille, nous avons passé moins d’une heure pour offrir un joli habitat pour une grande famille de fées…C’est bon de rêver et de donner une forme à ses rêves.
      Bonne journée Swanaëlle
      P.S/ Il faut que j’aille à Brocéliande, j’aimerai faire cette expérience…c’est une forêt mythique

      1. Swannaëlle dit :

        Oui, il faut aller à Brocéliande, c’est immense et magnifique, je dirais même « magique » 😉😉😉

        1. corinne dit :

          Je vais envoyer dans l’Univers mon souhait d’aller à Brocéliande…;)

          1. Swannaëlle dit :

            🤗

  4. Swannaëlle dit :

    J’allais oublier, superbe la vidéo, si poétique aussi …. 🌹🌹🌹

    1. corinne dit :

      Tu as vu ?
      J’adore, ce jeune artiste a beaucoup de talent, le cantique est magnifiquement revisité !!
      Bonne journée

      1. Swannaëlle dit :

        Oui, c’est super !

  5. maminavanille dit :

    Bonjour Corinne 🙂
    J’aime beaucoup l’idée de cabane pour les fées et j’en ai déjà vu quelques belles réalisations…je ne suis pas assez habile pour cela mais je lis …et notamment L’éducation d’une fée de Didier van Cauwelaert. Sans oublier les histoires de fées pour mes petites-filles
    Bon dimanche

    1. corinne dit :

      Bonjour Mamina,
      Je crois que c’est la deuxième fois que tu cites Didier Van Cauwelaert, il faut que je me penche sur cet auteur, il risque de parler à mon cœur.
      Merci pour ton commentaire, les fées sont parmi nous…

  6. Ben. Mason dit :

    Bonjour Corinne, merci pour ce sympathique tutoriel d’architecture féérique.

    Ce type d’initiative nous permet de revenir un peu à nos rêves d’enfants, nous en avons bien besoin en cette époque tourmentée.

    Je te souhaite un beau dimanche

    Ben

    1. corinne dit :

      Coucou Ben,
      J’aime l’image du tutoriel, tu es plus moderne que moi…
      Heureusement il y a les rêves, ça tient les gros nuages à bonne distance.
      Bonne journée, chez nous c’est pluie alors on fait du gras autour d’un bon repas 😉
      à bientôt
      Corinne

  7. Lazuli Biloba dit :

    Voilà le plus beau des « tutos » ! Le DIY du bonheur, qui peut mieux proposer ? Merci, merci, Paquerite, tu es une fée !

    1. corinne dit :

      Et coucou Danielle,
      Et puis avec ce tutoriel on comprend vite qu’il n’y a pas besoin de déplacer de gros engins, ni de solliciter de grands hommes forts et baraqués, ni d’importer des essences rares…tout avec le cœur et l’imagination, et à la main comme les romains !!
      Merci pour ton adorable commentaire Danielle

      1. Lazuli Biloba dit :

        Merci à toi Corinne pour tes inventions réjouissantes !

  8. J’aime beaucoup ta cabane pur les fées ! J’ai moi même, dans le dédale de mes écrits une histoire de petite fée qui attend patiemment de voir le jour. Merci pour la douceur de cette rêverie et de cet imaginaire.

    1. corinne dit :

      Merci pour ton gentil commentaire Catherine,
      Cette cabane est peut-être une invitation à ressortir cette histoire de fées qui somnole ?
      Je te souhaite un bon dimanche plein de rêveries…

      1. En effet !
        Bon dimanche à toi aussi 😊

        1. Hermoso y mágico, volver a los orígenes de la sinergia con la naturaleza…

          1. corinne dit :

            Y funciona,
            todas las mañanas veo vuelos de hadas sobre mis humildes viviendas
            Sin drogas ni alcohol ;), pero con muchísima imaginación
            Buen dia Christian

          2. La imaginación es la manifestación del espíritu de las cosas 🌌

          3. corinne dit :

            Magnifique !!
            Merci Christian

Laisser un commentaire