Oscar Wilde

Oscar Fingall O’Flahertie Wills Wilde ( 1854-1900 ), est né à Dublin.
Il est l’auteur de nombreux livres comme Le fantôme de Canterville, Le portrait de Dorian Gray, L’importance d’être constant…

Wilde a aussi écrit le livre « Salomé », à ce jour probablement un de mes livres préférés avec quelques autres…
Ce livre écrit en 1891 est une pièce, en un acte, qui repose sur l’épisode biblique où Salomé tente de séduire Iokanaan ( Jean le Baptiste ) sous les yeux de son beau-père, le tétrarque de Galilée Hérode Antipas ( qui est ouvertement amoureux de sa belle-fille Salomé ), de sa mère Hérodiade et de toute la cour du roi.
Tous tremblent devant le charme, l’envoûtement et la fin tragique que Salomé va susciter en interprétant sa mythique « Danse des 7 voiles ».

Car Salomé « est » l’interprète de la Danse des 7 voiles.
Ce qu’on ne sait pas toujours, c’est qu’à l’issue de cette danse, elle ordonne l’exécution de son amour platonique, Iokanaan ( Jean le Baptiste ).

-Hollywood est sûrement un peu passé par là, réécrivant l’histoire pour la rendre plus convenable et inoubliable à nos yeux.
Pour cela je vous invite à regarder l’interprétation de cette danse par Rita Hayworth dans le petit film en bas de l’article.
-Mais il est également intéressant de noter, que quelques années plus tard, Richard Strauss présentera son opéra Salomé basé sur la pièce éponyme de Wilde, et qu’à cette occasion l’histoire de Wilde fera l’objet d’un scandale.
En effet, dès la première représentation en 1907 au Metropolitan Opera ( le MET de New-York ), la pièce sera interdite pendant 17 ans car considérée comme trop choquante pour le public américain.

Les 3 passages qui suivent sont les déclarations d’amour que Salomé fait à Iokanaan afin de lui décrire toute l’étendue de ses sentiments.
Mais, Iokanaan refuse fermement cet amour, préférant vouer sa vie à son Dieu.
Comprenant qu’on ne rivalise pas avec l’amour d’un Dieu, Salomé décide d’offrir à son beau-père Hérode sa fameuse Danse des 7 voiles.
À l’issue de cette danse elle obtient d’Hérode qu’on exécute pour elle Iokanaan.
Un sort funeste qui vaudra à Salomé de tomber dans la folie.
Quand Hérode comprend que Salomé sombre immédiatement dans le désespoir, il ordonne qu’on la tue.

Pour la petite histoire, Oscar Wilde qui maîtrisait parfaitement la langue française a écrit l’édition originale de ce livre en français dans le texte.
En tant que française, je ne cesse d’être à la fois admirative et honorée par la démarche de cet immense auteur.

Voici 3 passages de la déclaration d’amour de Salomé à Iokanaan…

SALOMÉ

« Iokanaan !
Je suis amoureuse de ton corps. Ton corps est blanc comme le lys d’un pré que le faucheur n’a jamais fauché. Ton corps est blanc comme les neiges qui couchent sur les montagnes de Judée et descendent dans les vallées. Les roses du jardin de la reine d’Arabie ne sont pas aussi blanches que ton corps. Ni les roses du jardin de la reine d’Arabie, du jardin parfumé de la reine d’Arabie, ni les pieds de l’aurore qui trépignent sur les feuilles, ni le sein de la lune quand elle couche sur le sein de la mer… Il n’y a rien au monde d’aussi blanc que ton corps – Laisse-moi toucher ton corps !

Illustration de Aubrey Beardsley pour Salomé


… C’est de tes cheveux que je suis amoureuse, Iokanaan. Tes cheveux ressemblent à des grappes de raisins, à des grappes de raisins noirs qui pendent des vignes d’Édom dans les pays des Édomites. Tes cheveux sont les cèdres du Liban, comme les grands cèdres du Liban qui donnent de l’ombre aux lions et aux voleurs qui veulent se cacher pendant la journée. Les longues nuits noires, les nuits où la lune ne se montre pas, où les étoiles ont peur, ne sont pas aussi noires. Le silence qui demeure dans les forêts n’est pas aussi noir. Il n’y a rien au monde d’aussi noir que tes cheveux…
Laisse-moi toucher tes cheveux.

Illustration de Aubrey Beardsley pour Salomé

… C’est de ta bouche que je suis amoureuse, Iokanaan. Ta bouche est comme une bande d’écarlate sur une tour d’ivoire. Elle est comme une pomme de grenade coupée par un couteau d’ivoire. Les fleurs de grenade, qui fleurissent dans les jardins de Tyr et sont plus rouges que les roses, ne sont pas aussi rouges. Les cris rouges des trompettes qui annoncent l’arrivée des rois, et font peur à l’ennemi, ne sont pas aussi rouges. Ta bouche est plus rouge que les pieds de ceux qui foulent le vin dans les pressions. Elle est plus rouge que les pieds des colombes qui demeurent dans les temples et sont nourries par les prêtres. Elle est plus rouge que les pieds de celui qui revient d’une forêt où il a tué un lion et vu des tigres dorés; Ta bouche est comme une branche de corail que des pêcheurs ont trouvé dans le crépuscule de la mer et qu’ils réservent pour les rois… ! Elle est comme le vermillon que les Moabites trouvent dans les mines de Moab et que les rois prennent. Elle est comme l’arc du roi des Perses qui est peint avec du vermillon et qui a des cornes de corail. Il n’y a rien au monde d’aussi rouge que ta bouche… Laisse moi-baiser ta bouche. »

Illustration de Aubrey Beardsley in « The platonic lament » ( 1894 )

Texte de Oscar Wilde extrait de l’œuvre « Salomé » ( 1891 )
Illustrations originales du livre Salomé par Aubrey Beardsley ( 1872 – 1898 ) graveur et illustrateur anglais.
Photo de Wilde et dessins de Beardsley extraits de Wikipedia Creative Commons

Pour le plaisir, regardez Rita Hayworth danser pour nous « La danse des 7 voiles ».
La robe dessinée pour elle est un personnage à part entière, elle la fait vivre et l’incarne divinement avec vitalité et éclat, dans un tourbillon de sensualité…

Salomé film de William Dieterle ( 1953 ) avec Rita Hayworth
La robe de * Rita Hayworth a été dessinée par le couturier français des stars hollywoodiennes, Jean Louis Berthault.
Rita Hayworth qui était danseuse professionnelle a affirmé qu’il s’agissait de la danse la plus exigeante et la plus difficile de toute sa carrière, et qu’elle avait exigé d’innombrables prises.

À sa manière, notre Bernard Lavilliers « national » interprète sa merveilleuse version « Salomé » à coup de rythmes de bossa-nova dans une ambiance afro-cubaine.

Bernard Lavilliers  » Salomé  » en 1993 dans l’émission Taratata.

Paroles de la chanson

Quand Salomé dort
Elle est protégée par la *Yemanja
Quand Salomé rêve
On dirait qu’elle entend des bossas-novas
Ses yeux noyés de terre de sienne
Et de berceuses vénitiennes
Ses yeux de sable volcanique
Ses yeux de fado nostalgique
Quand Salomé chante
Elle a l’aisance d’une Habanera
Quand Salomé pense
On dirait bien qu’elle ne reviendra pas
Du pays où courent les gazelles
Les animaux de l’autre bord
Ses yeux de nuit – mais que voit-elle
Ses yeux de nuit – mais d’où vient-elle
D’où vient-elle
D’où vient-elle
Quand Salomé sort
Je ne demande jamais où elle va
Quand Salomé rentre
Elle dit ce que je cherche n’existe pas
Des guerriers la suivent en silence
Des hommes venus de l’autre bord
Grans, immobiles et à distance
Grands et debouts jusqu’à la mort
D’où vient-elle
D’où vient-elle
Salomé danse – Salomé danse
Salomé – Salomé – Salomé – Salomé danse
D’où vient-elle.

Source : Musixmatch
Paroliers : Bernard LavilliersParoles de Salomé © Big Brother Company

Définition du mot *Yemanja (ou *Iemanja) divinité africaine et afro-américaine associée à la mer, au monde aquatique et à la maternité.
Parfois représentée comme une sirène ou une créature fabuleuse émergeant des flots, elle est la déesse protectrice des pêcheurs et des enfants. 
Yemanja est célébrée le 2 février.

24 commentaires Ajoutez le votre

  1. Pigraï Flair dit :

    J’adore. Je vais regarder ça de près

    1. corinne dit :

      J’ai lu ce livre plusieurs fois depuis mes 20 ans, c’est l’histoire d’un amour impossible qui vire au tragique, et l’écriture est tellement ciselée…
      Ce que j’aime et qui est rare c’est cette déclaration qui vient d’une femme, c’est inhabituel ( après je n’ai pas tout lu )
      Salomé c’est quelqu’un !
      J’ai beaucoup lu d’ouvrages sur elle, il faudra peut-être que je fasse un article 😉
      Belle soirée Alan

  2. gabychops dit :

    I also, am an admirer of Oscar Wilde’s talents and his sayings. Like : »No good deed goes unpunished « .
    Thank you, Corinne.

    Joanna

    1. corinne dit :

      This author is incredible, so original and amazing, A man of formidable intelligence and finesse, and his life, full of romance and tragicism, succeeds in making him enter into legend.
      Oscar Wilde is unforgettable, I can’t even imagine that humanity can forget him and live without his writings
      I saw a report on him recently, and the writers compared David Bowie to Wilde’s flamboyance, freedom and originality, I quite agree.
      Good evening Joanna
      Thank you for your comment, it’s always a pleasure

  3. Domdom dit :

    J’avoue que comme pour Baudelaire, ça me laisse de glace.
    Le film américain, il y a trop de chose à dire. Cela aurait dû être une danse qui laisserait tous les hommes et les femmes sur la carreaux, mais grâce à l’auto censure de l’époque, cela devient une danse façon « west side story » en mauvais, et d’une pudeur absolument déplacée au vu du pays.
    Par contre, en 1988, Ken Russell a fait un film complètement dingue « Salome’s last dance ». Oscar Wilde fait jouer sa pièce chez lui, à cause de son interdiction, mais dans sa vraie version, non censurée. On retrouve d’ailleurs des trois extraits dedans. C’est barré, hypnotique, et le comble, c’est que l’actrice qui joue Salomé est aveugle. ( https://youtu.be/W7vfo4EsQLI ) Il y a une version en anglais sur YouTube du film, mais dans une qualité atroce. Introuvable en France. (petite précision, le film n’est pas pour les enfants!)
    J’espère que ça ne te dérange pas que je vienne « commenter » tes posts de temps en temps…

    1. corinne dit :

      Au contraire !
      j’apprends plus de choses et ton regard est une richesse .
      Je suis d’accord avec toi sur la danse, au début ça part bien, surtout pour la robe mousseline, et ça dégénère effectivement en West Side Story ( sorte de caricature du côté latino de Rita Hayworth )…
      Mais je ne savais pas que le film que tu décris existait, tu es un cadeau !!
      Je vais essayer de le regarder ce week-end, je suis très fan d’abord et avant tout du livre d’Oscar Wilde, c’est plus ça l’objet de mon article.
      J’avais trouvé d’autres versions dansées mais plus clivantes, et comme je ne cherche pas à choquer…
      D’ailleurs de toi à moi quand on connait la vie de Rita Hayworth, la voir danser dans un film pour un beau-père incestueux, est assez gênant… ( son père l’obligeait à avoir des rapports sexuels avec lui )
      Reviens quand tu veux, tu es toujours le bienvenu 😉 !!
      Corinne

      1. Domdom dit :

        Si tu regardes la version sur Youtube, c’est en vo avec des st espagnols et la qualité de l’image est exécrable, et ne soit pas choquée, il y a du nu (c’est pas du porno ou je ne sais quoi, mais c’est chez Oscar Wilde). C’est très énervant, parce qu’il est dispo sur Prime video aux USA et en Angleterre. Peut-être va-t-il finir par revenir chez nous. Et je vais te surprendre, mais mon prénom et Dom!! (Dominique). Merci de ton accueil, c’est cool.

        1. corinne dit :

          C’est très sympa Dominique !
          J’ai lu beaucoup d’ouvrages sur Salomé et je ne te cache pas que je n’ai pas vu de films ( même celui avec Rita Hayworth ; ) ), je reste très attachée à l’œuvre de Wilde et à la marque au fer rouge que ce livre me laissera à tout jamais.
          la bonne soirée Dominique

          1. Domdom dit :

            je viens de capter que même les réponses sont modérées!! sorry.

          2. corinne dit :

            LOL

    2. corinne dit :

      petite question, quel est ton prénom ?

      1. Domdom dit :

        Je viens de te faire une réponse qui a joyeusement disparue dans les égouts de WordPress…
        Je disais que la version YouTube est absolument exécrable visuellement ( https://youtu.be/ZMO4Qi4AFhc ) (vo sous titrée en espagnol) et pourtant dispo sur Prime video USA et UK, mais pas chez nous… De plus, c’est une vision spéciale, il y a du nu, en gros c’est un ovni. Pour le fun, voici l’extrait en meilleur qualité de la tirade sur la beauté blanche du corps de ( https://youtu.be/Iwqe2pcxxZk ).
        Et moi c’est Dom!!
        Et merci de ton accueil
        PS, si jamais mon commentaire précédent refais surface, et bien ça en fera deux!!

  4. Ashley dit :

    Oh Corinne, years ago I read a biography of Oscar Wilde, it was a powerful book and it had a great impact on me. He was quite a personality. I don’t remember all of the film, but i do remember Rita Hayworth as Salome 🤩.

  5. Swannaëlle dit :

    Tu m ‘as donné envie de lire ce livre…et je vais le faire 🤗

    1. corinne dit :

      C’est un livre qui touche, un livre rare et un personnage très atypique dans la littérature que cette Salomé
      Elle est mi-démone mi-férocement humaine.
      Belle soirée Swanaëlle

  6. Merci Corinne pour la présentation de cet excellent auteur👍,
    Je découvre grâce à toi ce livre Salomé qui doit effectivement être une très belle œuvre. Je compte bien pouvoir le découvrir très prochainement.

    Bonne soirée

    Ben

    1. corinne dit :

      Merci Ben pour ta venue et ton appréciation,
      Je disais à mon mari, si Oscar Wilde n’avait pas écrit cet opus, je ne suis pas sûre que l’histoire de Salomé serait arrivée jusqu’à nos oreilles…
      c’est un personnage tragique certes mais terriblement humain qui se laisse submerger par la passion jusqu’à tuer puis à en mourir d’avoir tuer.
      le tout à la manière de Wilde, pour moi c’est un must, mais cela reste subjectif bien sûr.
      la bonne soirée Ben
      Petit aparté demain je m’occupe de commander ton livre
      je met le lien pour les abonné(e)s

    2. corinne dit :

      https://wordpress.com/read/feeds/108368361/posts/3010523648
      chers abonné(e)s si vous souhaitez commander le livre de Ben !!
      Voici le lien sur l’article avec les instructions pour commander
      belle soirée

      1. Un grand merci pour ce sympathique coup de pouce.
        Bonne soirée à toi

        Ben

        1. corinne dit :

          De rien Ben,
          je m’occupe de commander ton livre demain, on a des commandes urgentes en ce moment donc quand je rentre de l’atelier j’oublie un peu beaucoup de choses…
          Bonne soirée Ben

  7. Pigraï Flair dit :

    Je te réponds avec un peu de retard. Il y avait de la mer et il fallait être sur le pont;). Dis donc, un vrai régal cet article. Je ne connaissais pas ce livre de Salomé. Effectivement, il est rare qu’une femme exprime son amour à un homme comme cela 😉 Quel imbécile ce Iokanaan. Comment ne pas craquer devant ces mots et suite à cette danse sublime. Moi j’ai été envoûté et je lui dit : ok Rita. Il y a un gros plan sur son visage avec un flou d’arrière plan magnifique ou elle lui envoie un regard! Mais il a rien vu…alors qu’elle lui fait un show … Laisse tomber, je suis dépité;)
    Sympa aussi Lavilliers en acoustique. C’est comme ça que je le préfère.
    Sinon j’aime beaucoup l’humour d’Oscar mais ce sera l’objet d’un prochain article de toi ou de moi.
    Dsl, j’ai été un oeu long…
    Alan

    1. corinne dit :

      Tu n’as pas à t’excuser, des fois c’est la course, et pour nous en ce moment c’est beaucoup la course, les commandes de Noël arrivent et il faut que les clients soient contents, donc on bosse beaucoup…et c’est tant mieux
      D’ailleurs si des fois j’ai du retard ou si je zappe un article surtout tu ne te formalises pas.
      C’est pas toujours évident d’être au taquet, et j’essaie de ne pas me mettre la pression à tous les étages, sinon c’est la déprime assurée.
      pour revenir à Oscar c’est juste un génie, j’adore son esprit, j’adore son excentricité, j’adore son besoin de se distinguer et sa manière toute singulière de briller par son intelligence et son esprit !!
      Voilà qui est dit
      Après notre Iokanaan a fait un choix qui va lui être fatal, certains préfèrent aux amours mortels l’amour éternel d’un dieu…
      Belle soirée Alan et attention aux vagues, on me dit qu’il y a de la houle par chez toi ce soir ou une bonne petite bouteille de vin rouge qui se profile, de loin je ne vois pas bien 😉

      1. Pigraï Flair dit :

        Bon courage à vous en cette période chargée. A bientôt Corinne

Laisser un commentaire