Carte postale 2 / Le Bono & « Les jardins de mémoire » par Alan Mabden

Voici la suite des aventures d’Alan !
Bon voyage à tous…

Mon portable vibre. Il est 4H. Encore un moment de chaleur dans ce si bon duvet. Allez, encore 5mn ;)… Je dois partir de ce port avant qu’il fasse jour. Je n’oublie pas que je suis en mode fugitif. J’allume la lumière du coin cuisine et je fais chauffer une bouilloire et une casserole avec du lait d’avoine et des flocons.
Je mets le « Dickinson » en route pour réchauffer l’atmosphère.
Dernier réconfort avant d’affronter le dehors.
Nous sommes début Novembre et ce n’est pas vraiment de la plaisance. Juste ce que vivent au quotidien les professionnels de la mer en cette période…

Mon café est passé. Je rempli le Thermos pour le pont tout à l’heure. Je prépare mon porridge avec un soin particulier : graines de courge, de tournesol, de sésame, amandes, cranberries plus un œuf. Ce moment est un vrai rituel pour moi, une belle attention que je donne à mon corps et à mon âme. En plus d’être bon, c’est un plaisir à préparer et ce mélange me donne de l’énergie pour 4-5 heures.

Une toilette rapide dans le « placard », quelques gouttes d’huile essentielle de « Ravintsara » sur le plexus solaire et c’est parti. Là, il faut s’habiller chaudement : sous vêtements polaires, un bon pull marin, un jean serré et puis par dessus tout ça un pantalon coupe vent étanche, une veste de mer et un bon bonnet polaire.

Je monte sur le pont, ouvre la housse de bôme, vérifie mes voiles, prépare drisses et aussières.
« Spirit » est prêt. Le moteur tourne. Il toussote un peu. J’espère qu’il a pas attrapé le covid ;). Je me dégage du quai et rentre les aussières et « parbats ». Je file tous feux éteins sur l’eau calme de la rivière d’Auray.

Je pense à tous ces « prisonniers(ères) », confiné(e)s dans leurs appartements 😉 J’ai peur pour nos libertés. Ce monde marche sur la tête, éloigné du bon sens qu’avaient nos anciens, marins, paysan(ne)s, artisan(nes). Les révolutions industrielles ont amené en même temps le confort, la modernité et le chaos. On nous annonce un enfer écologique, sanitaire, financier, économique et social. Welcome in Earth!

Étonnamment, sans être dans le déni, je pense à un meilleur avenir pour nos enfants. Je pense que ce sera dur pendant 5 à 10 ans et qu’après le printemps reviendra comme l’écrit l’aminaute Solène. Nous sommes allez trop loin. Il est grand temps de faire une pause. Nous n’avons vraiment pas besoin de tous ces objets…

« Spirit » est fier. Il fend l’eau comme un majestueux dauphin et me conduit vers Le Bono. Nous passons devant « Les jardins de mémoire« ‘ (*), ce magnifique cimetière/arboretum ou reposent de belles âmes. Ce lieu m’émeut pour sa beauté et l’originalité des hommages rendus aux défunts. Certains sont morts jeunes. Je trouve cela injuste. J’espère qu’ils (elles) auront vécus des moments présents intenses. Plus j’avance dans la vie, plus je me dis que le temps est un leurre, que seuls comptent les instants d’infinis.

Je passe sous le pont supendu du Bono (*). Pas une seule âme sur les rives à cette heure matinale. Je pense à un célèbre marin qui repose ici, Bernard Moitessier (voir mon article : http://pigrai.com/2019/02/08/bernard-moitessier-homme-libre/ ). Je repense à sa vie d’homme libre et autonome et à son dernier « combat » pour l’autonomie alimentaire, pour des arbres fruitiers au cœur des quartiers. Je repense à ses refus de gloire et de prospérité, à son absence d’égo. Juste vivre, just be, simplement être. Tel un Bouddha ( बुद्ध buddha « éveillé ») sur un pont de bateau, le célèbre Joshua sur lequel j’ai eu l’immense bonheur de naviguer au large de la Rochelle.

Bernard Moitessier

Bernard Moistessier sur le pont de Joshua
Bernard Moistessier sur le pont de Joshua


Pont suspendu du Bono et Joshua amarré
Pont suspendu du Bono et Joshua amarré

Oui, « s’éveiller » sur un voilier, se réveiller, reprendre contact avec la nature avant de rejoindre « les jardins de mémoire », avant que ce vieux monde moderne et pourtant archaïque s’écroule, avant qu’il ne soit trop tard.
Il est 5 heures, la rivière d’Auray est derrière moi. J’attaque le « jus » des courants qui s’affrontent en sortie de ce magnifique golfe du Morbihan qui compte autant d’îles que de jours dans l’année. Ce Morbihan qui s’ouvre devant moi comme deux mains qui me poussent vers la mer qui m’accueille. Ma joie est immense. Mes poumons explosent d’iode et d’oxygène. Je me sens libre et repense à ces mots de Baudelaire : « Homme libre, toujours tu chériras la mer ».(*)

Je passe Méaban.
« Spirit » joue avec les vagues comme un cheval ayant retrouvé ses ailes…
Prochaine étape : Houat & Hoedic….
A bientôt,
Alan Mabden©05 nov.2020

(*)L’homme et la mer /Charles Baudelaire

Homme libre, toujours tu chériras la mer !
La mer est ton miroir ; tu contemples ton âme
Dans le déroulement infini de sa lame,
Et ton esprit n’est pas un gouffre moins amer.

Tu te plais à plonger au sein de ton image ;
Tu l’embrasses des yeux et des bras, et ton coeur
Se distrait quelquefois de sa propre rumeur
Au bruit de cette plainte indomptable et sauvage.

Vous êtes tous les deux ténébreux et discrets :
Homme, nul n’a sondé le fond de tes abîmes ;
Ô mer, nul ne connaît tes richesses intimes,
Tant vous êtes jaloux de garder vos secrets !

Et cependant voilà des siècles innombrables
Que vous vous combattez sans pitié ni remord,
Tellement vous aimez le carnage et la mort,
Ô lutteurs éternels, ô frères implacables !

Dans la suite de l’article, vous découvrirez l’histoire du Pont suspendu de Bono, et celle des Jardins de mémoire…
Cliquez ici

Image d’entête d’article, Vue aérienne du Golfe du Morbihan sur Wikipedia Creative Commons

27 commentaires Ajoutez le votre

  1. Jaskiers dit :

    Je ne pense pas que le port d’Amsterdam soit une des destinations prévues d’Alan mais on ne sais jamais avec les caprices de la mer ! C’est juste que j’ai pensé à Brel…
    Très beau ce récit, j’attends la suite avec impatience. Un peu de calme dans cette tempête terrestre.
    Bon Week-end à toi !
    La bise.

    1. corinne dit :

      Exactement, de belles évasions pour échapper à la lenteur du temps qui passe.
      Tu a été voir la suite sur le blog d’Alan ?
      Il y a un reportage sur les jardins de mémoire, c’est magnifique comme idée 😉
      N’hésite pas (si tu as un peu de temps) à laisser un message à Alan sur son blog, il sera super content !!
      J’espère que tu vas bien Seb ?
      La neige et le froid sont passés ?
      Bisous ❣️

      1. Jaskiers dit :

        Je suis allé faire un tour sur le blog d’Alan, mais j’ai découvert que WordPress sur mobile c’est pas vraiment le top pour découvrir un blog. Je fais des économies pour un ordinateur portable (adieu la machine à écrire…) en espérant avoir une meilleure expérience sur l’ordi. Je vais refaire un tour sur son blog !
        La neige est passé, mais le froid non ! Sacré Normandie !
        Je fais aller, comme tous le monde je pense… J’espère que tu vas bien !
        La bise !

        1. corinne dit :

          Je vais bien !
          c’est si beau la Normandie, la famille ma mère est originaire de là bas. Enfant j’allais à Cherbourg et à Ouistreham en vacances. Plus grande j’ai découvert Caen, Honfleur, Deauville…
          C’est une région sublime pleine de caractère. J’adore la géographie de ses courbes, ses mouvements et ses coteaux sont gracieux et pleins de douceur. J’adore aussi le Pays-Basque, je trouve que ces deux régions rivalisent de beautés.
          En communiquant on s’apporte tous un peu d’amitié, ça aide à regarder le temps passer 😉
          Bien fort
          je te souhaite que tu puisses rapidement t’offrir cet ordi !!!

          1. Tu as raison Corinne! La Normandie est très belle toutes les saisons.

          2. corinne dit :

            Hier on a éclaté un camembert à deux avec ma fille !
            Un vrai camembert de Normandie, parce qu’on supporte à fond l’économie locale de la Normandie et tout ce qui fait son illustre charme. Je n’achète que du beurre et de la crème d’Isigny, et tant pis pour le bilan carbone 😂🤣

          3. Bravo!!! On fait pareil avec les produits bretons! On achéte que du local. J’adore le fromage!!! Et ma fille aussi! Tel mère, tel fille! Comme vous.

          4. corinne dit :

            Il faut essayer au maximum, bien que j’ai eu vent que les producteurs de fromage en Italie souffrent beaucoup des blocages de Trump toujours en activité sur certaines importations: comme les vins français et les fromages italiens. Il a serré la vis, du coup les fromages  » s’écoulent  » mal, si je puis m’exprimer ainsi ;), et les vins aussi souffrent énormément de ce manque à gagner. Mes clients ce sont essentiellement les châteaux viticoles, et beaucoup exportent jusqu’à 70% de leur production aux US, sauf qu’en ce moment il y a blocage. Tu ajoutes la crise du covid, et les restos fermés, pour certains vignerons c’est purement et simplement une catastrophe économique.

          5. Oui, tu as raison Corinne! l’économie ne souffre. Et la méteo actuelle est une catastrophe pour les vignes.

          6. corinne dit :

            Oui il y a trois jours ils faisaient brûler des énormes bottes de foin pour faire réchauffer l’atmosphère…
            Toute le ville était plongée dans un brouillard épais de fumées épaisses, c’était même assez irrespirable.
            J’espère qu’ils ont sauvé les bourgeons, des fois c’est 70 à 80% de pertes.

          7. C’est tellemen triste. Tu habites où Corinne?

          8. corinne dit :

            Tout près de Bordeaux

          9. Magnifique endroit Corinne! ❤

  2. nowowak dit :

    Ts chroniques sont bien. Très. Pour les livres, tu devrais publier sur Babelio. J’ôte. Tu en fais déjà beaucoup. Tu n’as pas trois vies en une seule. Des fois on se demande. 😉 Ou alors tu dors peu comme moi. Tu écris à l’aube quand les lianes dorment et que les oiseaux font leurs nids.

    1. corinne dit :

      Merci beaucoup !!
      Ce texte est d’Alan Mabden.
      L’année dernière, pendant le premier confinement, j’avais initié une série de cartes postales.
      Alan s’est invité dans la danse avec son histoire d’évasion bien bretonnante . Je partage en ce moment ses cartes.
      Je crois qu’il a un projet de livre… mais je n’en sais pas plus.
      Je dors peu, mais depuis toujours. Je n’ai pas assez de temps pour écrire, il y a le travail et la vie de famille qui me prennent beaucoup de temps et d’énergie.
      Le temps que je consacre à l’écriture est si ridicule, et puis quand j’ai le temps je n’ai pas forcément la bonne connexion intérieure…
      merci pour tous tes commentaires
      C’est joli l’image des « lianes qui dorment et des oiseaux qui font leurs nids »… c’est super joli !
      à bientôt

  3. Ashley dit :

    Hi Corinne, to make a comment I have to go to the WP website, then my Reader, and find the particular blog I’m looking for and comment there! (In the past, I would receive and email about a new post and follow that to make a comment).
    A good post, and I will follow Alan’s post too! The music on the video is very like some Irish folk music! Have a great weekend 😍🙏

    1. corinne dit :

      There is damage on my blog, but I don’t know how to stabilize the turbulence zone … I’m not good you know, I don’t know how to solve this problem. I can see that I have very few comments at the moment.
      Usually I have a good thirty per article, and there it is calm, but luckily I always find you on the web, in a good mood and always full of enthusiasm !!!!
      I thank you for your stubbornness and for your great loyalty which honors me
      je t’embrasse fort Ashley 💖
      Corinne

  4. Merci à Alan pour ce récit de voyage! Je me suis laissée emporter et c’était magique. J’ai hâte du prochain voyage. Bravo Corinne pour ton idée! Bon week-end. Je t’embrasse.

    1. corinne dit :

      Avec plaisir, tu vas voir la suite va te surprendre …..
      Des bisous Filipa !!

      1. Je suis sûre! Ce matin, je n’ai pas pu laisser un commentaire… Gros biosus Corinne.

        1. corinne dit :

          C’est très embêtant… il y a un problème sur mon blog, mais il y a souvent des problèmes, je ne comprends pas pourquoi, et puis rien ne m’indique qu’il y a une avarie…
          Je le sais parce que toi et Ashley m’en parlez…

  5. ugetse dit :

    Merci Corinne pour cette belle balade avec Alan sur Spirit jusqu’à Bono et Les Jardins de Mémoire
    ( quel bon nom pour un cimetière). Pis Alan Stivell qui nous accompagnait. Je l’adore depuis toujours. Cette musique me hante, me met en transe.

    Heureusement que la mer était calme car j’ai le mal de mer. 😅 Bonne fin de journée tout en douceur , bisous aussi.💐🌹♥️😘

    1. corinne dit :

      Oh merci pour ton adorable message, Alan sera ravi !!!
      J’en suis certaine 😉
      Je te souhaite un tout beau dimanche plein de douceur et de bonne humeur !!!💖🦋🕊

  6. Encore un voyage plein de poésie 🥰

    1. corinne dit :

      Oui, et la suite dans quelques jours
      Merci pour ta venue Kakuma !!
      Et bon dimanche

      1. Bon dimanche à toi aussi Corinnette 😉