Suzane

Suzane est auteure-compositrice française née en Avignon en 1990.
Dans cette chanson, elle dénonce le harcèlement ordinaire dont peuvent être victimes les femmes et les jeunes filles d’aujourd’hui au quotidien.
Ses chansons sont souvent issues de ses expériences personnelles, et elles m’interpellent …
La vérité, j’aime beaucoup.


Cette chanson me rappelle quelques souvenirs.
Plus jeune, ou plutôt, comme on dit aujourd’hui de manière assez crue, lorsque j’étais « fraîche » :

– Je me souviens d’avoir été dérangée par des hommes extrêmement embarrassants et nus comme des vers, simplement vêtus d’un imperméable, gesticulant et se caressant nerveusement.
Exhibitionnistes égarés aux terminus des trains.
Vilains passereaux sans plumage et voleur de candeur.
Je me souviens pour toujours de votre sale empreinte sur mon âme, et à cause de vous, je me souviens avoir éprouvée ce que sont le malaise et le dégoût.

– Je me souviens d’avoir croisé les mêmes gesticulations malaisantes de jeunes hommes dénudés à la plage, insistants et désireux de faire autorité sur mes sens.
Paons égarés et autres Adonis, je me souviens du ridicule de vos cours insistantes.
Et pourtant, lors de ces jours de plage bénis, je n’avais alors pour seul projet,
que celui d’épouser la morsure d’un soleil radieux.



– Je me souviens enfin d’avoir été sifflée de nombreuses fois dans la rue par des inopportuns sans éducation, quand je fus délestée de 20 kilos… comme je devais être bien jolie, et comme je devais sûrement mériter d’être hélée comme un chien perdu sans collier.

Je suis maman et j’ai deux filles.
J’aime beaucoup la chanson que je vous propose de découvrir.
Elle a le mérite « d’appeler un chat un chat » et me permet de manière habile et moderne de mettre mes propres enfants en garde.
Nos filles sont toutes nos filles, et à ce titre, elles sont précieuses.
Elles méritent d’être protégées,
et plus que tout,
elles méritent d’être respectées.

Je terminerai avec les mots de mon adorable mari, qui sont plein de sagesse :
« Heureusement, tous les hommes ne sont pas comme ça. »

Corinne Bellocq©2021

Suzane – SLT

Paroles de SLT – par SUZANE

Tu vas au boulot, tu marches seule
À la hauteur du H&M, y’a un type qui gueule
Hey heyHey salut bonne meuf, t’es vraiment très charmante
Tu sais j’te mangerais pour le 4 heures, t’es si appétissante
J’te ferai pas la bise mais si tu veux on peut baiser
Moi les p’tites * »meufs » comme toi j’en ferai qu’une bouchée
Bah pourquoi tu marches plus vite? J’t’ai pas agressé
J’t’ai même fait des compliments, tu pourrais au moins t’arrêter
Comment ça t’as pas le temps, mais t’es pas célibataire?
Tu sais moi j’suis pas jaloux, viens dans mon lit ça va te plaire
Aussi faut arrêter de te plaindre, là tu l’as bien cherché
T’as une jupe tellement courte même pas besoin de la soulever
Les filles comme toi c’est dangereux, pire que le mal incarné
Et c’est moi que l’on accuse de me comporter en chimpanzé
Souffle, sers les dents
Comme d’hab tu te tais

Souffle, sois prudente
Marche sur le trottoir d’à côté
T’es une pouf, c’est devenu courant
De l’entendre trois fois par journée
« T’as un num? » peut devenir violent
Si tu donnes pas un vrai
Bats-toi fillette
(Bats-toi, bats-toi, bats-toi)
Bats-toi fillette
(Bats-toi, bats-toi, bats-toi)

T’es au boulot dans la réserve
Tout le monde est parti manger
Le patron t’appelle dans son bureau
Deux minutes pour discuter
Salut Caro, aujourd’hui t’es ravissante
J’aimerais t’inviter à dîner
Un soir où ma femme est absente
Ouais je sais que t’as un mec
Mais ça c’est pas gênant
Ton joli décolleté me dit que t’es plutôt partante
On pourrait faire ça ici
Tout le monde est parti
Ça fait longtemps qu’on se connaît
Tu vas quand même pas refuser
D’façon si tu dis non
Moi j’entendrai un oui
Tu verras que j’suis con
Je plaidrai ton hystérie
Tu seras pas la première à passer sous mon bureau
Les filles comme toi font moins les fières
Quand elles veulent garder leur boulot
Alors maintenant tu vas te taire
T’en diras pas un mot
Si tu veux garder ton salaire
Pour nourrir tes marmots
Souffle, serre les dents
Comme d’hab tu te tais


Souffle, sois prudente
Marche dans le couloir d’à côté
T’es une *** »pouf, » c’est devenu courant
De l’entendre trois fois par journée
Un gentil peut devenir méchant
Faut pas croire aux Disney
Bats-toi fillette
(Bats-toi, bats-toi, bats-toi)
Bats-toi fillette
(Bats-toi, bats-toi, bats-toi)

T’es enfin chez toi
Tu te poses sur le canapé
T’allumes l’ordi
T’as un message instantané
Hey salut la miss, t’es vraiment très sexy
On pourrait faire connaissance
Je cherche un plan pour la nuit
Quand j’ai vu ton profil, j’suis tombé direct amoureux
Du coup je t’envoie une tof
De moi, ma ** »teub » et un cœur bleu
Ce que j’ai le plus aimé chez toi
C’est ton regard de chienne
Qui attendrait de bouffer depuis au moins une semaine
J’suis sûr que t’es du genre à dîner étoilé
Mais moi j’payerais même pas pour des nems à volonté
Parce que t’en vaux pas la peine
T’façon t’es comme les autres
J’ai vu que t’avais lu
Mais bien sûr tu fais la morte
Parce que tu te crois au-dessus
Tu t’es prise pour Rihanna
Quand j’serai en bas dans ta rue
On verra ce que tu feras

Souffle, serre les dents
Comme d’hab tu te tais
Souffle, sois prudente
Marche dans le couloir d’à côté
T’es une pouf c’est devenu courant
De l’entendre trois fois par journée
Un gentil peut devenir méchant
Faut pas croire aux Disney
Bats-toi fillette
(Bats-toi, bats-toi, bats-toi)
Bats-toi fillette
(Bats-toi, bats-toi, bats-toi)
Bats-toi fillette
(Bats-toi, bats-toi, bats-toi)
Bats-toi fillette
(Bats-toi, bats-toi, bats-toi)

Source : Musixmatch
Paroliers : Oceane ColomParoles de SLT © Faubourg26 Publishing

* »meufs »: pour mes amis non francophones, « meuf » signifie femme en verlan (« femme » prononcé à l’envers)
** »teub »: pour mes amis non francophones, « teub » signifie « bite » en verlan (« bite » prononcé à l’envers)
*** « pouf »: pour mes amis non francophones, en argot « pouf » signifie pétasse, pute…

25 commentaires Ajoutez le votre

  1. gabychops dit :

    You have touched a subject known to almost every young woman. But I agree with your husband, not all man are like that.

    Thank you, Corinne, for writing about.

    Joanna

    1. corinne dit :

      What is heartbreaking is that in all my friendly female entourage, all the women have already experienced this kind of situation.
      I am not a beauty, but I would rather not imagine how many very beautiful girls must be even more pissed off and victims of these kinds of bad attitudes …
      Des bisous Joanna, et excellente journée 😘

  2. Jaskiers dit :

    J’ai lu cet article et pensais au femmes dans ma vie, mère, sœur, grand mère, cousine… Elles ont toutes des histoires d’harcèlements, c’est une honte.
    Merci pour cet article que je vais partager avec mes proches. Merci Corinne.

    1. corinne dit :

      Tu vois en te lisant je me dis que ce que nous faisons est utile.
      Ton commentaire me fait dresser les poils, parce que je peux sentir ton émotion et ta sincérité.
      Merci Seb, ton empathie est une richesse pour nous tous, pour nous toutes !
      Bisous

  3. gabychops dit :

    I am not a beauty either but I lost my job once for saying « NO », and my bank, for the same reason, also a coveted place in the publishing club, and
    many more. When you are young you seem a fair game.

    Joanna

    1. corinne dit :

      Yes, when you are young you are even more likely to find yourself in the middle of a completely unhealthy game of lust.
      We are ignorant, and then we do not yet know how to practice the art of saying no too well.
      When I was 13, I remember being coveted by a handsome bastard …
      I will never forget this one, because what he said to me, he said it in front of my father, who that day did not even deign to move. All this so as not to displease his friend …
      I have a chilling memory of that moment, I experienced it as a real sexual assault. They were only words, but they were unequivocal. And this gentleman became at the local church, the deacon of the village …
      It’s quite pitiful, but some men practice a sort of nauseating solidarity among themselves.
      In my professional activities I have sometimes had slippages, or strange impressions, I was older and I knew better how to reframe;) with losses and even crash !!!
      We must always remain vigilant, it’s a word that I like a lot.
      To practice vigilance is to be attentive, it is to be in the present moment, and that can be very saving!

      Tout fort Joanna !!!!

      Corinne

  4. Kleaude dit :

    Bonjour Corinne

    Suzanne est une découverte pour moi en tant qu’artiste. La situation décrite si déplorable. En fait, c’est à nous les hommes de ne plus tolérer…De se dresser contre ceux qui harcèlent nos mères, nos femmes, nos filles…. Ne plus regarder ailleurs…. Voir la vérité en face….
    Le respect pour tout être humain… Respecter l’autre dans tous ses rapports. Aucune mainmise n’a sa place.
    Une profonde sensibilisation que tu nous offres.

    Mes salutations

    1. corinne dit :

      Merci Kleaude,
      C’est un fléau qui empoisonne notre société.
      Mes filles me racontaient qu’au collège les garçons regardent des films pornographiques, en allant à la piscine, tous se regroupent et idem…
      Et les profs qui ne disent rien.
      En cours les sons des notifications sont des « jingles » de site pornos connus, et bien sûr le jeu c’est de les faire sonner en cours, alors elles me racontent qu’on entend des femmes qui ont des orgasmes… C’est assez affligeant.
      Et ça me met les nerfs en pelotes.
      Pour des jeunes filles subir ce genre de situations est extrêmement gênant et ça pose question.
      Qui pour les protéger de cette société qui cherche à nous vendre un monde hyper-sexualisé où les femmes ne sont rien d’autre que des machines à jouir ?
      Je suis de ton avis, je trouve que les hommes ont un réel pouvoir sur cette situation.
      Ils pourraient remettre de l’ordre dans les rangs, et recadrer vertement certaines de leurs connaissances.
      Personnellement il m’est arrivé chez moi de recadrer des hommes dont je trouvais le comportement ou les propos totalement déplacés, en les menaçant de les mettre à la porte.
      Et une autre fois que j’étais invitée, un convive a tenté une grosse sortie de route devant mes filles. Je l’ai menacé de façon très limpide, avec force et conviction de quitter la table et qu’il pouvait tirer un trait sur notre amitié.
      En général ça calme bien.
      Il ne faut pas avoir peur de la laideur, ni se carapater devant elle, l’affronter c’est permettre à la beauté de grandir.
      On est tous plongés dans ce monde pour s’aimer, et par pour se défier…
      merci Kleaude, ton commentaire me fait très plaisir et me donne espoir !!
      mes amitiés
      Corinne

  5. Merci beaucoup Corinne! 💖 Une fois de plus, je découvre un autre univers, grâce à toi. 🍀 Il faut aborder ce sujet sans subterfuges ni tabous. Et j’aime ton écriture! Bravo! 👏👏

    1. corinne dit :

      Merci Filipa, ton commentaire me fait chaud au cœur !
      Comme tu dis ne faisons pas comme ces magnifiques autruches, et acceptons de regarder en face que ce qui ne tourne pas rond, ne tourne pas rond !
      Ça nous demande de tous mouiller la chemise.
      Quand j’entends une chanson pareille je me dis, mon dieu, la route est encore bien longue …
      J’ajoute que les réseaux sociaux ne font qu’empirer les choses.
      Tik tok est devenu le terrain de chasse des prédateurs de tous poils et ce dans le monde entier, ils font tranquillement leur petit marché.
      Tous ces jeunes gens qui se dandinent et qui espèrent leur petit 1/4 d’heure de célébrité …Ils sont prêts à tout et tellement vulnérables. Je suis si triste pour eux.
      Et que font leurs parents ?
      Il y a du boulot pour démêler toute cette misère.
      je t’embrasse fort

      1. Tu as tout à fait raison Corinne. La route est encote longue, car socialement et culturellement certains harcèlements ne dont pas perçus comme tels. Bravo pour ton texte et pour le partage de cette puissante chanson! Bisous. 💖

  6. Kleaude dit :

    Et dans le même ordre d’idée, mais dans un autre « range » musical…. Une chanson Hip-Hop que mon fils Helmé a présenté à la télé tout récemment dans le cadre de l’émission La fin des faibles (End of the weak »

    Si nos jeunes bousculaient nos vieilles manières de pensée, nous pourrions aspirer à un monde meilleur.

    https://www.facebook.com/lafindesfaibles/videos/754834868760499

    1. corinne dit :

      C’est excellent, j’adore sa prestation !
      Ton fils est très talentueux,toutes mes félicitations pour toi et pour lui.
      Bon sang ne saurait mentir 😉
      Quelle fierté …
      J’ai envie de le partager et de le mettre sur le blog mais je ne sais pas si je suis assez douée pour le faire.
      Je n’ai pas Facebook
      À tout hasard, as-tu le texte afin que je le glisse dans le post.
      J’aime quand le combat et la révolte viennent aussi du côté des hommes, de suite ça a encore plus de gueule parce qu’ on se place immédiatement dans l’amour et dans le même projet de société !

      1. Kleaude dit :

        Bonjour Corinne

        Je te reproduis les paroles ici:

        Helmé- Texte libre-La fin des faibles

        Selon certains, on serait dans une crise de la masculinité
        On vivrait dans une société trop « féminisée »
        Mais ils sont déconnectés, insensibles aux inégalités
        Ils banalisent la violence envers les femmes pour les minimiser
        Chaque semaine au Canada on compte trois féminicides
        Pis je ne parle même pas des agressions et des actes illicites
        De toujours voir les agresseurs s’en sortir ça devient difficile
        Pauvres hommes qui ont vu leur carrière s’anéantir
        J’espère que tu comprends le sarcasme, je dis ça juste pour rire
        Il est grand temps de réduire les risques que les femmes peuvent courir
        C’est fou de se dire que parce qu’elles sont des femmes, les femmes peuvent mourir
        Il y a même des hommes qui célèbrent la tuerie de Polytechnique
        Qui se remémorent les événements autour d’un joli pique-nique
        L’image est forte parce qu’elle est vraie,c’est ce qui m’effraie
        Vu que dans les faits, beaucoup trop de femmes souffrent en silence pis rien n’est fait
        Si on intimide les victimes, c’est pour les amener à se taire
        Tu serais surpris de voir tout ce qui se passe dans la manosphère
        Il faut qu’on protège nos sœurs, nos filles, nos femmes nos mères
        D’envers nous-même, pour venir à bout des problèmes que j’énumère

        Helmé

        1. corinne dit :

          Merci Kleaude,

          C’est un texte fort !
          Très percutant.
          J’aime beaucoup, j’aimerais le glisser dans un article mais avec la prestation de ton fils
          je n’ai pas trouvé l’astuce… décidément je ne suis pas à l’aise avec cette technologie.
          j’essaie encore 😉
          merci Kleaude, la belle et bonne journée
          Corinne

  7. Domdom dit :

    Les hommes et les femmes naissent brut de décoffrage avec un cerveau vide, ce qu’ils deviennent plus tard dépends uniquement de l’éducation des parents et des gens proches et de la société.
    Va-t-on vers du pire?
    De mon côté, la plupart des hommes que je connais sont des mecs très bien.
    Ce monde ne manque ni de connards, ni de connasses.
    Belle chanson et très joli MV.
    Bisous…

    1. corinne dit :

      Merci Domdom !!
      C’est quoi un MV ? 🙏🏼
      Merci pour ton commentaire 😉

  8. Ashley dit :

    As your husband says, not all men are like that! Unfortunately, unless everyone is educated in this subject
    nothing will change! 🙏

    1. corinne dit :

      Exactly everything starts with education!
      Merci mon Ashley 💖

  9. Ton mari a raison et c’est important de le dire que tous les hommes ne sont pas comme ça. Je pense qu’il s’agit d’une minorité, bruyante certes mais pas représentative. Cependant Suzanne aborde le fait, grave, que des jeunes femmes voire jeunes filles sont abordées de la sorte er harcelées. Personnellement je ne connais pas ce genre de type. Tous les hommes que je connais ou que j’ai connu se comportent avec respect. Il y a malheureusement des « hommes » déglingués qui pètent les plombs et qui ont ce comportement dont tu as été victime. Ces gestes ou ces paroles sont extrêmement graves.
    Heureusement il y a eu le mouvement féministe et puis aujourd’hui des jeunes femmes qui ne lâchent rien .
    Er puis il y a les hommes aussi qui prennent le relais et defendent ces valeurs de respect.
    Il est important, et c’est ce que font de plus en plus d’hommes entre eux , que les mecs se corrigent entre eux.
    Il y a une façon de parler aux femmes sans être dans d’hypocrisie.
    Exprimer du désir à une femme a toujours été possible et reste évidemment possible mais il y a une manière de s’y prendre. Ce que certains mecs ont du mal à accepter, c’est un refus d’une femme à leur demande.
    Il m’est arrivé plusieurs fois d’avoir des refus et ça a été parfois difficile mais je l’ai accepté.
    Je pense que nous devons réapprendre à nous parler, à échanger.
    Le masculin change. Les homosexuels ont été un temps bannis par les machistadors mais ils ont beaucoup apporté aux nouveaux hommes.
    Être une femme n’est pas toujours facile avec tous les codes artificiels mais être un homme n’est pas simple non plus pour les mêmes raisons.
    Nous sommes en train de nous défaire de tous ces artifices et ces clichés pour devenir plus vrais, plus authentiques avec tact, coutoisie, élégance et intelligence.
    Je t’embrasse
    Alan

    1. corinne dit :

      Merci Alan, ton commentaire est très riche et plein d’espoir !
      Je n’ai pas grand chose ajouter.
      Le monde est en marche et pour une fois que c’est pas grâce à Manu 😉
      Je t’embrasse fort mon cher Alan 😘🌟🌝🌺
      à bientôt

  10. J’ai beau être un mec, ce clip et la réalité qu’il dénonce me donne envie de vomir… Certains hommes dans la toute puissance qu’elle soit putative ou conférée par un statut social sont des vraies pourritures.

    1. corinne dit :

      Mais oui, le combat pour diminuer ces problématiques risque malheureusement d’être encore bien long…
      Encore samedi, je me promenais et un gars ma fait un gros doigt d’honneur pour une raison si obscure, que j’en suis restée complètement paralysée de gêne pour lui…

  11. Belle découverte sur un sujet très très sensible. Les paroles font froid dans le dos, peut-être encore plus parce que c’est la vérité. De tant de filles, jeunes filles, femmes.
    La parole se libère doucement, il est temps. Nous sommes tous et toutes concernés.
    Tous les hommes heureusement ne sont pas comme ça mais certaines mentalités sont encore bien engrammés à tous les niveaux de la société.
    Merci beaucoup d’en parler.

    1. corinne dit :

      C’est normal, la chanson est une bonne invitation à réfléchir à la question et à sensibiliser notre jeunesse.
      Bonne journée et encore merci pour votre commentaire qui fait plaisir à lire !
      Corinne

Laisser un commentaire