Mœlleux au coco

portrait_Corinne_smallEn décembre 1979 j’arrive en France avec mon petit frère. J’ai 6 ans, il en a 5. Je viens de quitter une île tropicale en plein été et par chance je débarque sur le Bassin d’Arcachon, mais, en plein hiver.
Il fait un froid indescriptible. De la buée s’exhale de ma bouche, je dois porter des chaussures fermées, mon corps est prisonnier d’un anorak, mes jambes découvrent « les collants ». Tout est étrange.

Dans les supermarchés, Noël est partout. Et sur les étals je vois des kiwis, des litchis, des noix de coco, des mangues, une infinité de fruits désormais « exotiques ».
Ce fut une joie immense, comme si tous ces fruits m’avaient suivi, par palettes entières. Un billet « aller » aux parfums sucrés, un billet « aller » qui fera oublier l’arrachement.

Mais la déception fut totale. Tous ces fruits avaient laissés leurs merveilleux parfums, tout leur charnu, l’ivresse de leurs jus au pied de l’avion. Il faudra oublier.
De tous ces renoncements gustatifs le plus intense reste la noix de coco.

Enfant, j’avais eu la chance de manger des noix de coco fraîchement cueillies directement dans l’arbre. Ce fruit à la chair fine et molle envahissait ma bouche et se répandait depuis le cou jusque sur le ventre, comme une bénédiction.
Je l’ignorais, mais tout cela était extraordinaire.
Corinne Bellocq


Ingrédients pour une vingtaine de petits gâteaux :

noix de coco250g de noix de coco en poudre
sucre de canne150g de sucre de canne blond
oeuf6 blancs d’œufs (gardez les jaunes pour une autre recette)
miel1 cuillère à soupe de miel liquide
beurre150g de beurre
fécule pomme de terre2 cuillères à soupe de fécule de pomme de terre
framboiseune vingtaine de belles framboises (même surgelées, ce sera parfait)
Préparation :

Préchauffez le four à 180°C th.6.

Faites fondre le beurre sur feu doux puis réservez.
Dans un cul de poule mélangez la poudre de coco et le sucre.
Ajoutez un à un les blancs d’œufs, mélangez au batteur.

Quand la préparation est homogène, ajoutez le miel, la fécule de pomme de terre et le beurre fondu.

Versez la préparation dans des petits moules type « muffin », préalablement beurrés si besoin. Déposez sur chaque gâteau une belle framboise, enfoncez-la délicatement au centre du petit gâteau.

Enfournez pour 15 à 20 minutes. Quand ils sont cuits, attendez qu’ils refroidissent avant de démouler. C’est prêt.

Conseil :

Bien sûr ce n’est pas la saison des framboises. Mais vous trouverez dans les magasins au rayon des surgelés, des framboises parfaites pour embellir vos desserts.

 

 

4 commentaires Ajouter un commentaire

  1. BOURGUIGNON Françoise dit :

    Texte magnifique où se déploie la magique sensualité enfantine.

    Aimé par 1 personne

    1. Tout grand merci Françoise, comme il me plait de laisser s’exprimer mon enfant intérieur.
      J’entends son souffle bienveillant, amical et tendre me chuchoter des instants d’avant.
      Des bisous pour ton enfant intérieur !
      Corinne

      Aimé par 1 personne

  2. pascal sensey dit :

    Bonjour paquerite
    Merci pour cette excellente recette

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou,
      ça te rappelle des choses

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s