Soupe au chou-fleur en déshabillé de noisette

portrait_Corinne_small

 

Nous sommes encore en hiver et des choux plein de charmes s’offrent à vos yeux frileux. Une soudaine ivresse s’empare de vous quand au détour de l’étal, vous découvrez les séduisantes têtes blanches du chou-fleur.  Captives, elles n’attendent qu’un regard pour se soumettre à votre signal.
Enfin.
Il vous aura fallu patienter tout ce temps.
Vous pouvez succomber, tout en vous se trouble, se déchaine, impossible de retenir l’élan. Poche kraft, mains moites, front pâle, yeux hagards, pupilles dilatées, vous fondez sur votre proie… en enfouissant le (la) promis(e) dans les entrailles du pochon, vous êtes submergés par une émotion aussi fatale qu’étourdissante.
Pas convaincus ?
Oui, le chou fleur n’est pas facile à apprivoiser, il se refuse souvent à nos menus ou est-ce nous qui refusons ses grâces ?
Chez moi il ne fait pas l’unanimité et se classe brillamment dans la catégorie : punition.
Mes enfants n’aiment pas du tout le chou-fleur et je vous épargne de la moue boudeuse de mon tendre époux…
Dans ce cas faites comme moi, mitonnez-vous une « soupette » en solo, et choisissez-vous un adorable petit chou. Veillez juste à adapter la quantité d’eau comme indiquée à la rubrique « remarques ».
Et si vous aimez le fenugrec, vous voyagerez un peu.
Si, si !  Forcez un peu votre imagination, les accents de curry du fenugrec vous feront atterrir en Inde, qui sait ?
Corinne Bellocq

 

Ingrédients pour 4 à 6 personnes :

chou-fleur1 petit chou-fleur (sans les feuilles on doit obtenir environ 300g de légume)
oignon1 bel oignon
eau1l d’eau
huileun peu d’huile d’olive
bouillon cube1 bouillon cube de légumes
herbes de provence2 cuillères à café de fenugrec en poudre
ciboulettequelques brins de ciboulette
noisettesquelques noisettes (une vingtaine)
fromage chèvre100g de chèvre frais
poivreune pincée de poivre

Préparation :

Détachez les feuilles du chou, coupez grossièrement tout le blanc du chou et passez-le rapidement sous l’eau.
Pelez et ciselez l’oignon. Réservez.
Ciselez quelques tiges de ciboulette. Réservez.
Concassez grossièrement toutes les noisettes (réservez la moitié pour la décoration finale). Réservez.
Dans un faitout à soupe, versez l’huile et déposez avec l’oignon, quelques noisettes (10) et le chou.
Faites chauffer à feu vif, remuez régulièrement pendant 10 minutes. Veiller à ce qu’une jolie coloration s’offre à votre regard.
Les légumes ont tendrement sué à l’unisson, vous pouvez émietter le bouillon cube  au dessus de cette joyeuse mêlée crépitante.
Saupoudrez les légumes de fenugrec et versez immédiatement l’eau.
Une pincée de poivre, et vous pouvez couvrir le tout et laisser  cuire 20 à 25 minutes à feu moyen.

La soupe est cuite, émiettez le fromage de chèvre frais. Vous pouvez mixer la soupe finement.
Au moment de servir, disposez sur votre soupe des brins de ciboulette et quelques noisettes concassées.

Remarques :

1/ J’aime les soupes épaisses, si c’est votre cas, le niveau de l’eau doit juste couvrir les légumes.
2/ Je ne sale pas. Je trouve que le bouillon cube fait raisonnablement l’affaire.
3/ Je n’ai pas lu « 50 nuances de Grey », mais je me suis permise de végétaliser le scénario.

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. laurence Le Déodic dit :

    J’adore te lire
    Merci Corinne

    Aimé par 1 personne

    1. Ah Laurence,
      je vois que tu apprécies la poésie!!
      des bisous

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s