Pik-nik salade de la mer

portrait_Corinne_smallLe soleil fait claquer ses rayons dans un ciel bleu éden.
C’est décidé, on part à la plage !
Je file au garage, et instinctivement mes mains fouillent les entrailles de ce remue-ménage. STOP !
Vous n’allez pas me faire croire que vous partez à la plage munis de votre seule serviette et d’une paire de tongs élimées ?
Chez moi, il y un rituel de la plage, j’improvise mais avec méthode.
Je ne néglige aucun détail car il en découle un plus grand plaisir.
Ne pas oublier : les lunettes de soleil, la crème solaire, le parasol, les raquettes, du bon chocolat noir, le « pik-nik » et la glacière…
J’opère un virage à 360°, mais où est donc passée la glacière ?
La glacière a disparu.
La glacière a disparu du paysage balnéaire, rayée de la carte, la gironde s’est ensablée.
Vous ne me croyez pas ? Je vous invite à aller observer ce naufrage par vous même.
La glacière s’est rangée, elle a raccroché ses poignées, désormais ce sera sans elle.
Un clap de fin, une extinction de la race dans la plus parfaite indifférence.
Pas plus tard que la semaine dernière, je visitais le garage de mon camarade de théâtre Jean-Yves. C’est avec étonnement que je repérais qu’il possédait tout de même 4 glacières.
Pas 1, pas 2 mais 4 glacières (toutes bleues… étrange, n’est ce pas ?) !
Je lui demandais un peu ironiquement s’il les collectionnait ?
Il me répondit en riant « Oui ! », conscient que ma blague visait à le taquiner un peu.
Qu’on ne s’y trompe pas, la glacière est passée dans la catégorie « has been ».
Cet objet est devenu un vestige de nos instincts grégaires de colonisateurs aux pieds nus.
Quelque chose me dit, que nous ferions bien de nous méfier…
Je m’explique.
Considérant l’engouement pour le vintage et sa valeur nostalgique aussi esthétique que réconfortante, je parierais bien sur un retour de la glacière.
Rêvons un peu, et si l’objet de tous les « fashion faux pas de plage » bénéficiait d’un sérieux dépoussiérage, une sorte de volte-face, de pied de nez à une civilisation qui croit perpétuellement qu’elle peut faire mieux.
Et si la glacière devenait « cultissime », il suffirait juste de revisiter son design.
Imaginez, une glacière « Stream line » avec des détails métallisés, des couleurs fifties bien retoquées, une glacière hippie-chic avec des décors de dentelles et de perles, une glacière minimaliste au design nordique épuré… m’est avis que ces glacières feraient fureur sur nos plages, et deviendraient vite des étendards pour affirmer nos différences.
Allez, je laisse aux créatifs qui pensent pour nous aux objets de demain, le plaisir de redonner tous ses ors à la « Queen Mother » des plages.

P.S : je n’ai jamais eu de glacière lui préférant l’élégance toute subjective d’un sac isotherme Camping-gaz…(prononcez à la Valérie Lemercier)

Corinne Bellocq

Ingrédients pour une salade de plage pour 4 baigneurs :      Niveau      difficulté 2

pommes_de_terre7 à 8 belles pommes de terre nouvelles (j’en ai trouvé dans mon Biocoop de Gradignan )
algues_feuilleune belle pincée d’algues wakamé
tartare d'alguesune belle pincée de « spiruline de Julie »
aillets1 tige d’aillet finement ciselée
avocat1 bel avocat (de préférence avec une barbe de 3 jours)
filet de hareng1 boîte de sardines fines à l’huile
pois chiches100g de pois chiche
huilede l’huile de lin
vinaigre balsamiquedu vinaigre balsamique blanc
seldu bon sel de la mer
poivredu poivre des hauts plateaux de là-bas…

Préparation :

La veille, j’ai fait cuire mes pois-chiche, sinon 100g de pois chiche en boîte conviendront parfaitement.

Découpez les pommes de terre (ne les pelez pas, c’est inutile), et plongez-les dans une casserole remplie d’eau salée. Faites bouillir le temps que les pommes de terre soient cuites.
Dès que cuites égouttez-les et laissez-les bien refroidir à température ambiante.

Dans votre saladier en plastique, disposez les patates, émiettez les quatre sardines, saupoudrez l’ensemble d’aillet et des algues. Ajoutez des dés d’avocat, et versez les pois chiche.
Préparez votre vinaigrette à part sinon mélangez tous les ingrédients (huile, vinaigre, sel, poivre) et nappez le tout. C’est prêt !

Note :

Dans ma recette j’ai utilisé des pois-chiche noirs, j’ai découvert ce produit en alimentation bio, c’est bô et ça change.
Pour information, le goût reste inchangé, mais ces pois chiche sont plus croquants et leur peau ne se délite pas à la cuisson. De plus , visuellement cela apporte quelque chose de neuf à votre assiette.

pois chiches noirs

Avant la cuisson, tous bien noirs et formant comme des petits cailloux,
et après la cuisson, marrons et bien gorgés d’eau !

24 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Dina D. dit :

    Tu nous gardes essoufflés avec ton histoire pré-recette rafraichissante. Ça donne le goût d’aller à la plage (mais ici au Québec on est encore loin de ça avec les humeurs massacrantes de Mère Nature). Bref, j’essaierai ta recette (les asperges étaient délicieuses en passant) exactement comme tu la suggères et le deuxième essai ce serait avec du canard effiloché en remplacement des sardines. Bonne sortie Corine et merci pour la pik-nik salade!

    Aimé par 1 personne

    1. Et coucou Dina,
      J’espère que tu vis malgré tout près de la mer, si oui, quelle chance !
      Heureuse que tu ai apprécié les asperges au naturel, tu as vu comme c’est différent ?
      Perso, j’adore…
      Je valide ton pik-nik salade en mode terroir, avec du canard c’est super aussi !
      Pour info, je pense continuer ma petite « sociologie de comptoir » sur le thème de la glacière dans un prochain article.
      Il faut dire que le sujet est hautement passionnant🙃 !
      des bises ensoleillées

      Aimé par 1 personne

      1. Dina D. dit :

        Très loin de la mer mais on a les berges du merveilleux fleuve St-Laurent et de nombreux lacs (eau glaciale à l’année) hihihi…toute une autre réalité et la Méditérranée me manque terriblement en ce moment de l’année.
        En attendant, la suite de la saga de la glacière. Je suis “terroir” et production locale aussi.

        Aimé par 1 personne

      2. Que ce doit être beau, je ne connais pas du tout le Québec, j’ai voyagé aux States où j’ai un peu de famille dans le Colorado. Mais ce sont les States.
        Je peux comprendre que la Méditerranée te manque, je suis née ailleurs aussi, et mon Pacifique à des parfums de manque parfois…
        Bravo pour la consommation locale, elle fait sens et on gagne souvent en qualité et en fraîcheur. Le terroir québécois doit contenir des richesses que j’espère bien découvrir un jour, mais « sur place » et pas en « take away »
        😙

        Aimé par 1 personne

      3. Dina D. dit :

        Les produits du terroir sont riches et variés. Un vrai plaisir à découvrir. Je suis en amour avec le Québec pour la beauté de la province, sa richesse naturelle, la chaleur des québécois. Je ne me vois pas vivre ailleurs qu’ici. Le Colorado est connu pour sa beauté aussi et ses réserves naturelles. Tu es la bienvenue ici quand tu veux 😉

        Aimé par 1 personne

      4. Merci pour ton invitation !
        Peut-être un jour, qui sais, ce serait drôle et gourmand bien sûr !!

        Aimé par 1 personne

  2. Vaéa dit :

    Oh la la…encore un régal !! Me tarde de venir pik niker 😘😘😘

    Aimé par 1 personne

    1. Vite, pourvu que le prochain week-end soit ensoleillé.
      Je t’embrasse ma Vaéa😘🏄‍♀️🥗

      J'aime

  3. J’adore! Tu m’as bien fait rire 🙂 Quant à la salade, il me tarde de la gouter 🙂 Au plaisir de te lire très vite 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Merci, et si je te fais rire, quelle fierté !
      Il faut que je t’avoue que je prends la cause des glacières très au sérieux.
      Et je peux d’ores et déjà t’annoncer qu’il y aura une suite à cette « sociologie » de la glacière.
      Ce courage, je le tiens du regard misérable des glacières oubliées au fond des garages. Quand tu as croisé ces regards, tu changes forcément. Cela me galvanise, à chacun ses combats !
      C’est avec la plus grande abnégation et une joie mal contenue que j’ai le sentiment de faire quelque chose d’important pour la société…
      Allez, je retourne faire ma bolognaise pour mes filles ce soir, tiens.
      Des bises de chez moi😗

      Aimé par 1 personne

      1. Je suis pour l’intégration d’un droit social des glacières dans le code du bien-être ! Tu peux compter sur moi… Bises

        Aimé par 1 personne

      2. Je vois que tu penses à la même chose que moi…un Front de Libération de la Glacière ou le FLG…ça sonne super bien
        La bonne soirée et beaucoup, beaucoup d’autres bons délires 😉

        J'aime

      3. Bonjour Corinne, oh oui alors… Encore beaucoup d’autres j’espère… Belle journée.

        Aimé par 1 personne

      4. Bonjour,
        il faut se soutenir, tes images viennent en tout cas nourrir mon imaginaire.
        je te souhaite une excellente journée

        Aimé par 1 personne

  4. Frog dit :

    Haha, j’ai bien ri ! Glacière bleue chez mes parents, et toujours en service ! Nous faisons fi de la mode jusqu’à ce qu’elle nous donne à nouveau raison ! 🙂

    Aimé par 3 personnes

    1. Bravo Frog,
      je pense que ton esprit frondeur sera effectivement bientôt remercié,
      je sens que la glacière peut faire un retour fracassant, je prépare un article sur le sujet.
      Glacière bleue…je note😊
      La bonne journée et du soleil dans le cœur🙂

      J'aime

      1. Esther Luette dit :

        Moi aussi j’ai une glacière bleue, et je m’en sers 😀

        Aimé par 1 personne

      2. Coucou,
        Il ne me reste plus qu’à faire une étude très sérieuse sur ce phénomène de la glacière bleue🧐
        Tout de même les fabricants manquent de créativité!
        Depuis mon article j’ai observé tous les rayons glacières…le verdict est accablant : elles sont toutes bleues😁
        Merci pour ton commentaire Esther, je comprends maintenant que tu ne pouvais pas résister à « la contamination des glacières bleues »…
        Peut-être un titre pour un roman policier, à méditer ? 😚

        Aimé par 1 personne

      3. Esther Luette dit :

        Hello Corinne, tu as tout à fait raison pour le design des glacières, mais peut-être restent-elles bleues parce que ce qu’on achète aujourd’hui à travers elles est le souvenir de notre enfance ? 🙂
        Quant au roman policier, ce serait une façon créative pour le tueur de refroidir ses victimes 😉

        J'aime

  5. Joëlle dit :

    Tous les ingrédients qui nous plaisent ici (surtout ma Moitié qui adore les sardines pimentées). Les pois chiches noirs, je ne connaissais pas… l’avocat barbu non plus 😄
    Quelle bonne humeur sur ton blog, ça fait du bien, merci Corinne!

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton compliment, ma cuisine n’est pas allégée mais le ton oui !
      J’essaie…
      en ce qui concerne l’avocat : avec une barbe de trois jours il est naturellement beaucoup plus sexy, mais reste rarement bien longtemps sur les étals des primeurs!
      Les pois chiche noirs se trouvent en bio, là c’est une marque italienne « BIOSIC », c’est sympa, plus ferme et ça change!
      Merci Joëlle

      Aimé par 1 personne

  6. Sandrine la cousine dit :

    Ca me rappelle un dessin animé de mon enfance ! Pik nik pik nik en ballon ! Vers de nouveaux rivages nous nous balladerons …
    Ils recommencent avec leurs liens à la gniouc avec codes pour voter je ne sais plus comment faire ! Zut c’est un bog de douceurs des papilles pas un truc terreur de mes noix … hi hi bizouilles

    Aimé par 1 personne

    1. Pour voter…
      mince ils t’embêtent encore!!
      je t’appelle lundi😘

      J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s