Biscuit Matcha’tchoco pour des fées – Partie 3

portrait_Corinne_smallNotre vie a bien changé depuis le premier article consacré aux fées.
Mes recettes de biscuits, ne visaient qu’à enchanter un peu plus mon goût pour l’imaginaire.
Mais l’innocence de notre geste a eu des conséquences assez inattendues.
En fait je me demande si derrière cette innocence ne se cachait pas une épaisse forêt de désir ?

Depuis que vous suivez nos expériences culinaires avec les fées, il a fallu complètement réorganiser notre quotidien. La présence des fées dans notre vie comporte de très nombreux bons côtés et aujourd’hui je ne m’attacherai qu’à l’un d’entre eux, le plus quantifiable : les économies d’énergie.

Elles sont remarquables.

  • Nous avons revendu les guirlandes extérieures qui ornaient la tonnelle de la terrasse. Les apéritifs que nous échangeons avec nos amis sont devenus des moments de pur émerveillement. Il faut que le contenu de l’assiette soit exceptionnellement réussi, pour arriver à nous détourner de ce spectacle enchanteur.
  • Les parties de pétanque sont devenues interminables. Il suffit qu’une intense partie s’engage, et les fées rappliquent. Elles sont capables de dispenser leur lumière jusque tard dans la nuit, faisant de nous des oiseaux de presque minuit.
    • En cuisine : j’ai jeté aux orties mon boulier peseur-grammeur. Les fées me donnent instantanément la masse de mes ingrédients en pépins d’oranges, avec une précision de deux pétales de rose après la virgule ! Toutefois, cela nécessite un bon tableau de conversion.
  • Nos 5 réveils à mouvements à quartz ont été gentiment reconduits vers un accueillant refuge cartonné. Au réveil, nous ne supportons plus que le battement des ailes des fées graciles au coin de l’oreille. J’ai l’impression que nous nous faisons un peu embobiner…

Corinne Bellocq apprentie cuisinière pour fées.

Ingrédients pour environ 40 biscuits « Matcha’tchoco » :  NIVEAU difficulté 2

beurre125g de beurre doux
sucre de canne100g de sucre de canne blond en poudre
oeuf1 œuf
farine de blé150g de farine blanche T65
thé matcha1 cuillère à café de thé matcha en poudre
chocolat1 cuillère à soupe de chocolat amer en poudre

 

Préparation :

Dans un saladier, mélangez au batteur électrique le beurre fondu et le sucre.
Battez longuement afin de faire blanchir et mousser l’ensemble. La consistance devient épaisse, et blanchâtre.

Ajoutez l’œuf et poursuivez le mélange au batteur.

Il est très important de battre suffisamment longtemps, le sucre se transforme à mesure qu’on le bat longuement. Il se révèle au contact des autres ingrédients, et développe une  consistance onctueuse qui participe au goût et à la réussite totale d’un dessert.

Méditer en cuisinant

Je cuisine beaucoup avec les yeux. L’œil est perspicace et aime à raisonner.
À force de pratique, le regard s’affine beaucoup en cuisine, je vous conseille de l’aiguiser.
La matière s’exprime à mesure que nous la transformons, elle ne pourra plus vous échapper si vous lui prêter une honnête et véritable attention.

La cuisinière inconnue

Votre mixture a pratiquement doublé de volume.
Ajoutez la farine et incorporez-la au batteur.

Séparez la pâte en deux. Dans le premier saladier ajoutez le chocolat en poudre, mélangez. Dans le second saladier incorporez le matcha, mélangez.

Réservez les deux mélanges au réfrigérateur pendant 1 heure.

Au bout d’une heure, façonnez chaque appareil à biscuit en un long boudin d’environ 50cm. Collez les deux grands boudins et étalez-les légèrement à l’aide d’un rouleau en bois en veillant à conservez une épaisseur d’un bon centimètre.
Les deux grands boudins se soudent par la tranche.

Avec une spatule métallique, égalisez les bordures afin de dessiner deux beaux rectangles réguliers. Couper en deux, vous obtenez deux rectangles de 25cm par 5/6cm.

plaque_choco_matcha_avant_découpe
Les deux boudins de 25cm par 6cm, scellés par les liens du chocolat.

Préchauffez le four à 160°C th.5/6.

Détachez des bâtonnets de biscuit à l’aide d’un couteau, et déposez-les sur une plaque allant au four.

plaque_choco_matcha_après_découpe
Avant le saut dans l’inconnu.

Votre plaque est bien garnie, repassez vos biscuits au frais 10mn.

Quand le four est chaud enfournez vos biscuits bien frais dans le four bien chaud !

Faites cuire pendant environ 15 minutes.

Dès que cuits, laissez refroidir vos biscuits, ne les manipulez pas encore chauds, ils sont trop fragiles.
Vous aurez sûrement besoin d’une seconde plaque de cuisson, 40 biscuits tout de même…

C’est prêt !

6 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Frog dit :

    Oh miam… que ne suis-je une fée voletant ds ta cuisine !

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou,
      Nous ne sommes plus à une fée près…
      Bienvenue😙

      Aimé par 2 personnes

  2. Sandrine Zehren dit :

    Ah que coucou me revoilou j’ai lu, venu et vaincu le marasme informatique grâce à tes petites fées va vraiment falloir que tu me les présentes … bisous bisous …

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou ma Sandrine,
      comme je suis heureuse de te retrouver sur le blog, enfin !!
      Ta présence et ta verve me manquaient
      😘😘😘
      Co

      J'aime

  3. Jean-claude Sensey dit :

    Bonjour,
    La photo est magnifique, tu as de la chance, tu vis avec les fées et un excellent photographe…
    Bisous
    Tonton

    Aimé par 1 personne

    1. Je fais passer le message à Jérôme,je t’embrasse😘😘

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s