Les descendants ou l’appel de la pampa

portrait_Corinne_smallLes vacances d’été approchent.
Je vous propose un petit inventaire et quelques menus réglages avant le grand saut dans les bouchons.
Pour bien réussir vos vacances il vous faudra :
– bien aérer et dépoussiérer la glacière (la bleue au fond du garage).
– contrôler le canoë gonflable, et emporter un petit nécessaire de rustines en cas d’avarie.
– vérifier que ces maudits maillots de bain n’aient pas encore rétréci au dernier lavage.
– choisir les bons livres qui vous feront vous prélasser des heures entières à la plage.
Pour cela j’ai ma sélection…
« Peut-on être nostalgique d’une époque que l’on n’a pas vécue ?
De personnes que l’on n’a pas connues ? »
C’est par ces deux questions que Pauline Aubry ouvre le récit graphique de son aventure toute personnelle et familiale…

C’est en Argentine que le mythe fondateur familial de Pauline Aubry prend toute sa source.
Entre 1880 et 1914, plus de 4 millions d’européens embarquèrent pour Buenos Aires.
À l’époque l’Argentine n’était qu’une grande terre désertique peuplée de quelques indiens et d’animaux sauvages.
Pour attirer sur son sol de nouveaux migrants et peupler cette terre de conquête, le gouvernement avait lancé une immense campagne de recrutement visant des  travailleurs du monde entier. Il payait même le voyage.
Ainsi, des hommes et des femmes vinrent de France, d’Allemagne, d’Espagne, du Portugal, traversant péniblement l’océan Atlantique pendant trois longues semaines à bord de grands trois-mâts.
La plupart des candidats à l’aventure était de simples paysans qui ne savaient ni lire ni écrire mais dont la quête d’un ailleurs faisait frissonner leurs cœurs voyageurs.
C’est comme cela que le grand-père de Pauline Aubry décide de quitter sa terre natale de France, et pour toute sa famille il devient « l’aventurier de la Nièvre ».
Il y a un proverbe argentin qui résume bien cette migration :
« Les mexicains descendent des aztèques, les péruviens des incas et les argentins du bateau ! »

L’enfance de Pauline est baignée par les histoires fantastiques de cet arrière grand-père si courageux, parti au loin, passant ses journées à sillonner la pampa sur un cheval fougueux, et contribuant à la construction des premiers chemins de fer du pays.
Il rencontre celle qui deviendra sa femme, une jeune migrante espagnole, et l’histoire raconte cet amour avec pour décor une terre de conquête pleine de promesses.

Pauline grandit en écoutant cette histoire merveilleuse et la laisse grandir dans son cœur de jeune fille éprise d’aventure.
C’est une déception amoureuse qui lui fait franchir le pas. C’est décidé, elle s’achète un sac à dos, et part en Argentine afin de marcher dans les pas de ses aïeux et de leur histoire si originale.
Avec elle vous découvrirez l’Argentine depuis la carte postale, avec tous les lieux communs et à mesure que vous suivrez Pauline dans les profondeurs de sa quête vous découvrirez une Argentine riche, complexe, politique, multi-culturelle et bouillonnante.

J’allais oublier, Pauline en cherchant la trace de ses aïeux rêve aussi de trouver le grand, le très grand amour.
Embarquez avec Pauline, c’est la plus sympathique des voyageuses, son espièglerie et son ouverture au monde promettent fortement d’égayer vos longues séances de plage.

« Les descendants ou l’appel de la pampa » aux éditions Les Arènes BD .
Auteur Pauline Aubry.
Prix 20 euros.

Corinne Bellocq

 

5 commentaires Ajouter un commentaire

  1. lisez moi ça dit :

    Si tu veux compléter ton voyage argentin, tu peux aussi lire « les vies volées » en BD
    Un beau témoignage plus contemporain de l’histoire sombre de l’Argentine

    Bel article , encore une fois 🙂, qui donne envie de découvrir ce roman

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton conseil, je vais essayer de le trouver à ma médiathèque
      Bonne journée et merci pour tes compliments🙂

      J'aime

  2. Si tu devais résumer ta lecture en cinq mots…?

    J'aime

    1. Aventure, quête intérieure, ailleurs, identité, famille.
      Voilà m’dame !
      Bonne soirée

      Aimé par 1 personne

      1. Merci ! Je pense donc l’offrir à ma sœur pour son anniversaire! Bonne nuit ! 💤 🙂

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s